Libération Taïb Socé : Un nouveau collectif voit le jour

Le président de l’association des imams et arabisants du Sénégal, Serigne Cheikh Sall a rendu visite à oustaz Taïb Socé, en prison, ce jeudi.  A l’issue de sa visite, il a déclaré  avoir trouvé le prêcheur en pleine forme…Publicité

Un petit rappel…

Pour mémoire, Taïb Socé avait été condamné pour escroquerie sur de l’or, avec Cheikh Tidiane Diakhaté et Moussa Touré, il avait été condamné par la Cour d’appel de Dakar, lundi 31 août 2015, à 5 ans dont 3 ans ferme. Ses coïnculpés avaient, de leur côté, écopé de 5 ans ferme, par défaut. Ils devaient, solidairement, payer 160 millions de dommages et intérêts à la partie civile, l’imam Mouhamad Bassirou Sall. Ainsi, depuis jeudi 25 juillet, il est retourné à la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss. Le motif évoqué, le manque de respect des engagements qu’il avait pris auprès de la Justice lors de sa libération provisoire sur le dossier concernant 20 kilogrammes d’or. Il avait bénéficié d’une liberté provisoire en 2016.

Mouvements de soutiens à Taïb Socé…

Depuis qu’il est en prison, ils sont nombreux les sympathisants, imams, associations de défense des droits de l’homme, associations religieuses à soutenir oustaz Taïb Socé. C’est le cas de Serigne Cheikh Sall qui dit l’avoir trouvé dans de bonnes conditions. « Nous avons trouvé un croyant… mais aussi un homme qui aime son pays, un homme serein… Nous rendons grâce à Dieu (…) Là où il se trouve, ses co-détenus, s’ils le pouvaient, il n’allait pas sortir sans eux à cause des prêches qu’il dispense aux détenus… C’est un grand ami… Et il passe chaque Magal de Touba chez nous…« , a-t-il fait savoir.

Une coalition de prêcheurs pour soutenir Taïb Socé…

« C’est hier (mercredi 07 août: Ndlr) que nous avons créé un collectif national pour la libération de oustaz Taïb Socé… Ils sont nombreux, les personnalités dans ce collectif. Tels que Fadel Guèye, le président, Mame Mactar Guèye de Jamra, Mouhamadou Lamine Dramé de la 2stv, El Hadji Socè, frère de Taïb Socé, Iran Ndao… Nous avons l’intention de nous battre avec comme arme, l’Islam (…) Et depuis plus de 25 ans déjà, Oustaz Taïb Socé n’a cessé d’œuvrer pour l’Islam… Donc, face à cet épreuve qu’il est en train d’endurer, c’est tous les musulmans qui doivent se lever pour le soutenir… »