Manif À Fatick, Rébellion Des Marrons En Feu… : Macky De Plus En Plus Contesté Par Ses Jeunes

Un vent de rébellion se dresse contre Macky Sall au sein de son propre parti. Des jeunes de Fatick ont manifesté, dimanche dernier, devant son domicile de sa ville natale en brûlant des pneus. Hier, les «marrons du feu» ont remis ça devant sa résidence de Fenêtre Mermoz.

En l’espace d’une semaine, deux manifestations de contestation se sont déroulées devant les domiciles de Macky Sall à Fatick et à Mermoz. Hier les éléments de sécurité recrutés par Macky Sall à la présidentielle de 2019 ont tenté de semer le trouble devant le domicile de Président à Mermoz. Les «marrons du feu» ont, envahi les lieux pour exiger leur recrutement dans la fonction publique. C’était sans compter avec les éléments de la gendarmerie qui les ont dispersés. L’on signale d’ailleurs qu’une vingtaine de manifestants ont été arrêtés avant d’être acheminés à la Brigade de Ouakam. Un des manifestants qui s’est confié à nos confrères de Emedia.sn a expliqué les raisons qui ont motivé leur manifestation devant le domicile du président de la République. «Tout le Sénégal connait les ‘marrons du feu’. Nous avons toujours été au front pour assurer la sécurité du président de la République. On a été toujours loyal à son égard. Nous avons entendu toute sorte de critiques émanant des Sénégalais. On nous a traités de nervis, de milices, de trouble-fêtes mais, nous avons toujours fait fi de ces attaques pour servir le président de la République». Non sans regretter que le Président Macky Sall n’ait pas respecté les engagements pris à leur égard. «Nous faisons partie de la famille présidentielle. Le chef de l’Etat avait promis de nous intégrer dans la fonction publique. Hélas, nous sommes toujours-là à patienter. Nous sommes des agents de sécurité et tout ce que nous voulons, c’est de travailler. Nous avons frappé à toutes les portes des autorités de l’Apr pour expliquer notre situation mais, aucune d’entre elles n’a répondu. On a envoyé des correspondances aux différents ministres mais, nous n’avons jamais eu de réponse», ajoute un des manifestants.

Dimanche dernier, dans la soirée, de jeunes apéristes de Fatick ont envahi la devanture de la maison familiale du chef de l’Etat, empêchant toute circulation sur cet axe du quartier Peulgha. Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, on les voit manifester, crier, bruler des pneus et barrer la route. Ces jeunes manifestants se disent révoltés par le taux élevé du chômage, l’insécurité, l’insalubrité, entre autres maux qui gangrènent le développement de la ville natale du président de la République.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.