« MÊME SI LE MEURTRIER ÉTAIT PENDU, JE N’AURAIS PAS ÉTÉ SATISFAIT… »

L’ex époux de Fatoutamata Matar Ndiaye brise le silence. Houdou Ba s’est prononcé, dans un entretien accordé à l’Obs, sur le procès du présumé meurtrier de sa défunte épouse, assassinée le 19 novembre 2016 chez elle à Pikine.

Interpellé sur la peine de travaux forcés à perpétuité requise par le procureur contre Samba Sow, le présumé meurtrier, il étale sa peine et sa résignation en même temps : « Même si Samba Sow était condamné à mort et pendu, je n’aurais pas été satisfait par une telle sentence parce que 100 Samba Sow ne valent pas une seule Fatoumata Mactar Ndiaye. Mais, comme le législateur sénégalais n’a pas prévu une peine plus lourde qui va au-delà des travaux forcés à perpétuité, je peux dire que le maitre des poursuites n’a pas failli à sa mission ».

A la question de savoir s’il pense que le meurtre a été commandité, M. Ba répond de façon formelle. Il dit être un homme censé et mesuré. Ainsi, il indique clairement qu’il ne peut pas croire « aux délires d’un criminel qui est de surcroît arrogant, grossier et désinvolte ».