NOUVEAU QUAI DE PÊCHE : LE GOUVERNEMENT TROUVE UN ACCORD AVEC LES PÊCHEURS

Le calme après la tempête à Mbour. Les pêcheurs qui abdiquent, acceptent finalement le projet relatif à la construction d’un second quai de pêche. Après avoir décrié le manque de communication et de concertation sur ce projet, ils ont, par ailleurs, présenté leurs excuses et fait amende honorable du comportement regrettable vis à vis des forces de l’ordre.

« Ce qui s’est passé, selon leur porte-parole, c’est qu’il y a eu un manque total d’informations, ce qui nous a amenés à cette situation. C’est regrettable. » Demba Diop, porte-parole des pêcheurs de Mbour, explique : « Pour ce qui est des autorités, on n’a jamais voulu par exemple se comporter ainsi parce que nous sommes des républicains. Après la médiation de Saliou Samb, (président du Conseil départemental de Mbour), au nom de l’Etat, on a eu à trouver un accord après concertation avec les différents responsables de la pêche. Vraiment, on s’excuse pour ce qui s’est passé. Les enfants, on n’a pas pu les contrôler, si cela ne dépendait que de nous, il n’y aurait eu rien de tel ».

Après les excuses, Demba Diop a plaidé pour la libération des 18 pêcheurs arrêtés lors des affrontements, et placés sous mandat de dépôt hier jeudi, 26 décembre.

Au cours de la réunion, le médiateur, qui a félicité les pêcheurs, a levé toute équivoque sur la nature du projet qui sera un quai de pêche aux normes et non une usine de fabrique de farine de poisson.

En outre, « un projet de l’Etat de cette envergure aurait mérité une meilleure communication portée par les élus locaux qui sont en dernier ressort les représentants des populations dans les instances de décision », a-t-il déploré.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.