PRISON DE REBEUSS: LE MESSAGE DE GUY MARIUS SAGNA AUX ÉTUDIANTS DE «AAR LI NU BOKKK»

C’est devant la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Rebeuss que les étudiants de la Plateforme « Aar Li Nu Book », venus rendre visite au détenu Guy Marius Sagna, se sont adressés à la presse. À leur sortie de leur tête-à-tête avec l’activiste, ils informent que ce dernier qui se dit pas gêner de son arrestation leur a demandé de continuer le combat.

« Tout à l’heure, lorsqu’on l’a rencontré, il nous a livrés un message. Il nous a exhortés à ce qu’on continue le combat pour le recouvrement de nos avoirs pétroliers et gaziers, pour libérer notre pays des griffes du capitalisme néo-colonial », révèle le coordonnateur des étudiants de la Plateforme « Aar Li Nu Bokk ».

Et, poursuit Babacar Niang : « Il nous a dits que son arrestation ne le dérange pas parce que Socrate disait que commettre l’injustice, c’est pire que de la subir. Et, il est conscient de cela ».

Ces étudiants qui apportent soutien au membre de la Plateforme Frapp/ France dégage dénoncent la dernière sortie du procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, qui, dans un communiqué avait commis une erreur dans la qualification des faits reprochés à l’activiste. « Récemment le procureur est sorti de sa réserve pour donner un autre chef d’accusation. Maintenant, il (Guy Marius Sagna) n’est plus accusé de fausse alerte au terrorisme, mais il a été accusé de diffusion de fausse nouvelle. Ce qui veut dire l’arrestation de Guy Marius Sagna se repose entièrement sur du faux », pestent-ils.

Guy Marius Sagna a été arrêté pour fausse alerte au terrorisme suite à une publication apparue via sa page Facebokk faisant état de la France qui préparait un acte terroriste au Sénégal. Une publication que l’activiste nie être l’auteur.