Protection : Ce que les albinos reprochent à l’Etat du Sénégal

Les albinos vivent dans des situations précaires et continuent de mourir de cancer de la peau. C’est pourquoi, l’Association nationale des albinos est en colère contre l’Etat du Sénégal. Le président de l’association des albinos, Mouhamadou Bamba Diop, reproche aux autorités de ne pas prendre en charge «les besoins et les préoccupations des personnes vivant avec l’albinisme».

La Journée internationale de sensibilisation de l’albinisme, célébrée ce jeudi 13 juin 2019, est une occasion pour les albinos de demander à l’Etat du Sénégal plus de considération. «Dans la 4e édition, nous avons demandé que l’Etat du Sénégal puisse prendre en compte les besoins et les préoccupations des personnes vivant avec l’albinisme. Et durant ces 4 années de sensibilisation, il n’y a pas eu d’avancées notoires.

Les albinos demeurent donc avec des situations précaires. Ils continuent de mourir de cancer de la peau et jusqu’à présent, il n’y a pas de programme dédié aux personnes vivant avec l’albinisme», clame-t-il sur iRadio. L’Association nationale des albinos a décidé, à partir de cette 5e édition, de mettre à la disposition des autorités sénégalaises un mémorandum où figure le plan d’action 2017-2021 de l’Union africaine sur l’albinisme.

Selon Mouhamadou Bamba Diop, «ce plan d’action a des acquis et met en évidence la prise en charge et l’intégration de la résolution des problèmes liés à l’albinisme au Sénégal. Parce que ce plan d’action parle de la marginalisation des assassinats. Mais ce qui est important dans ce mémorandum, est qu’il oriente l’Etat sur l’axes de résolution des problèmes liés à l’albinisme.

Car les albinos ont besoin des crèmes essentielles, d’e vêtements et de lunettes. Les albinos sont en situation de handicap. Donc, si l’albinos a sa disposition les besoins cités, il peut vivre sa vie comme il faut», a-t-il conclu.