Sen Iran Auto : Le Parlement iranien enquête sur un scandale à 59 milliards

Un scandale financier éclabousse l’usine Seniran Auto. Selon Les Échos, le constructeur Iran Khodro qui détient 60% des actions, qui a investi 100 millions de dollars au Sénégal, soit plus de 59 milliards Fcfa, est accusé de ne produire ni véhicules, ni réaliser de gains.

Pire, des rapports non publiés, dont les parlementaires ont ébruité le contenu, révèle, toujours selon le journal Les Échos dans sa livraison de ce samedi, qu’il y a eu de la corruption à grande échelle.

Pour tirer cette affaire au clair, le Parlement iranien a ouvert une enquête et nommé un comité d’enquête chargé d’examiner les performances de l’Organisation iranienne pour le développement et la rénovation industrielle (Idro).

La justice iranienne a, pour le moment, interdit au Pdg d’Iran Khodro, Hashem Zare, de quitter l’Iran. Sen Iran Auto a été implantée au Sénégal en novembre 2006. Macky Sall, alors Premier ministre d’Abdoulaye Wade, avait posé la première pierre de l’usine.

Détenue à 60% par le constructeur iranien Iran Khodro, à 20% par l’État du Sénégal et à 20% par des investisseurs privés, l’usine de Thiès se fixait un objectif annuel de production de 5000 véhicules.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.