SON AFFAIRE CLASSÉE, IDRISSA FALL CISSE BRISE LE SILENCE : «CE QUE J’AI DIT AUX ENQUÊTEURS… »

L’étau se desserre enfin autour d’Idrissa Fall Cissé. Toutes les poursuites contre lui ont été annulées et son passeport restitué. Un dénuement qui soulage l’activiste : «Je rends grâce à Dieu. Je savais que je n’ai rien à me reprocher, et finalement tout s’est bien passé. Le ressenti ne sera pas personnel, je suis soulagé pour tous ceux qui m’ont soutenu. Tout le monde peut se retrouver en prison. Il y a d’honnêtes gens là-bas. Je me prépare en conséquence. Je suis conscient des risques que j’encours», nous confie-t-il.

« Ils n’ont trouvé rien de grave… » 

Même s’il précise avoir été bien traité à la section de Recherches de Colobane, M. Cissé a dû se montrer convaincant sur le contenu de son ouvrage: «J’ai montré aux enquêteurs mes écrits et la préface de Adama gaye. Ils n’ont trouvé rien de grave. Tout ce qu’il était prévu de dénoncer sur la gouvernance de Macky Sall, les régimes qui l’ont précédés, l’implication de la famille Sall dans la gestion du pouvoir, le pétrole et le gaz, le sera dans mon livre. Je pensais le publier à la fin de l’année, mais avec les rebondissements, il faut le renforcer davantage. Là, ils ont fait une bonne publicité pour le livre», raille-t-il.

Ce dernier devait normalement rentrer en France ce jeudi, mais il compte repousser son départ jusqu’à la semaine prochaine «afin de mieux s’entretenir avec ses avocats, sur la conduite à tenir.»