Souleymane Ndéné Ndiaye : “Un État ne recule pas, il faut mater ces gens-là”




Le Collectif “Nio Lank” appelle à manifester, demain vendredi, à la Place de l’Indépendance pour protester contre la hausse du prix de l’électricité et exiger la libération de Guy Marius Sagna et Cie.
Face à la pression populaire, l’État doit faire face ou reculer. Mais, la deuxième option n’est pas envisageable pour un nouvel allié de Macky Sall : Souleymane Ndéné Ndiaye.

“Un État ne recule pas, il doit rester fort et mater ces rebellions”, a-t-il martelé dans un entretien accordé au journal L’Observateur dans sa parution de ce jeudi.

L’ancien Premier ministre rembobine : “L’arrêté Ousmane Ngom est en vigueur. Si ces gens-là insistent pour manifester sur la Place de l’Indépendance cela veut dire qu’ils choisissent d’être hors-la-loi et s’ils sont hors-la-loi, la loi est là pour se faire respecter. L’État ne doit pas faiblir”.

Pour l’actuel président du conseil d’administration de la compagnie aérienne Air Sénégal, “une reculade de l’État serait d’une extrême gravité et ouvrirait un boulevard à toutes sortes de dérives qui feraient perdre à l’État sa face”.