Trahi par Macky Sall : « Dandémayo émergent » brandit le vote sanction aux futures échéances

Les membres du Collectif dénommé « Dandémayo émergent », regroupant 45 localités du Dandémayo, ont marché à la place de l’Obélisque. C’était pour protester contre leur mise en rade, et la situation dégradante que traversent leurs localités, depuis que le président de la République a été réélu pour son second mandat.

Promesses électorales non tenues
En effet, ces villages du fouta qui avaient porté 98% de leurs suffrages au candidat de Benno Bokk Yakaar lors de la présidentielle du 24 février 2019, manquent de tout. Les populations n’ont pas d’eau, ni d’électricité, encore moins de routes bitumées en dépit des promesses fermes qui leur avaient été faites par le président Macky Sall.

Le temps des regrets
Aujourd’hui disent-il « nous ruminons nos profonds regrets d’avoir activement contribué à la réélection du président de la République ». Car, « Dandémayo vit sa souffrance en marge d’un Sénégal qui se targue d’une émergence » ont-ils ajouté.

L’alternative du vote sanction contre Macky et l’Apr

Ces frustrés de la seconde alternance ont, en outre taxé les autorités locales de « marionnettes, complices du régime en place » avant de crier à qui voulait l’entendre qu’ils ne vont plus jamais voter pour le compte de Macky Sall et de son parti l’Apr.