AVEC “ADIDAS”, L’HISTOIRE BÉGAIE

Abdourahmane Ndiaye Adidas ne va finalement plus conduire l’équipe nationale masculine à la Coupe du monde de basket 2019, après avoir pourtant réussi à qualifier les Lions, du déjà vu dans les relations entre le technicien sénégalais et les fédéraux

Il n’a pu s’accorder avec la Fédération sénégalaise de basket-ball (FSBB) pour une prolongation de contrat et sera remplacé à la tête des Lions par Moustapha Gaye, comme en 2006, lorsqu’il avait qualifié la même équipe pour le Mondial de cette année-là pour ensuite céder son poste au même technicien, après une place de finaliste à l’Afrobasket 2005, joué en Algérie.

Si en 2006, il lui avait été signifié qu’il ne pouvait pas cumuler son poste en équipe nationale à celui d’entraîneur dans un club français en l’occurrence, pour 2019, il n’a simplement pas réussi à s’entendre avec les fédéraux sur sa prolongation de contrat.

Mais Moustapha Gaye ne se trouve pas dans la même situation qu’en 2006 – il était adjoint d’Abdourahmane Ndiaye Adidas à cette époque -, il était plutôt disponible pour avoir décidé de prendre du recul avec l’équipe nationale féminine qu’il coachait. 

Le Sénégal évoluera dans une poule H jugée relevée lors de la prochaine Coupe du monde masculine de basket, prévue en Chine à partir du 31 août, avec comme adversaires le Canada, la Lituanie et l’Australie.

Le Sénégal sera accompagné de trois autres représentants africains en Chine, à savoir la Tunisie, l’Angola et la Côte d’Ivoire.

En 2006 au Japon, le Sénégal qui comptait déjà dans ses rangs Malèye Ndoye, actuel capitaine des Lions du basket, avait perdu toutes ses rencontres.