Dieynaba Diallo-Championne d’Afrique de Kung-fu Wushu : Une « Lionne » qui rêve d’un titre olympique




« Dieyna » est jeune, mais elle rêve grand. Très talentueuse et disciplinée, cette amoureuse des arts martiaux est entrée dans la légende très jeune avec un récent titre de championne d’Afrique acquise après de haute lutte à Thiès. A peine 22 ans, la native de Diamniadio ambitionne d’offrir au Sénégal sa première médaille d’Or olympique.

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années », disait Pierre Corneille dans son fameux Cid. Cette assertion colle bien à la jeune Dieynaba Diallo (22 ans, 1.72m, -52kg), passionnée des sports de combat dès le bas âge.

Aujourd’hui, internationale sénégalaise de Kung-fu Wushu, « Dieyna » suit la ligne tracée par ses parents.

« Je pratique les arts martiaux depuis tout jeune. J’ai hérité cette passion de mes parents. Ma mère pratiquait le judo et mon père était Karatéka. Ils sont mes véritables sources de motivation, malgré le fait que je ne pratique pas la même discipline qu’eux. C’est une fierté de suivre leurs traces», renseigne-t-elle.



L’idylle entre elle et ses parents ne fera malheureusement pas long feu, car ces derniers quitteront prématurément ce bas monde, mais pour « Dieyna » le rêve continue. Et son ambition est de les rendre heureux en allant très loin dans ce sport. Son principal objectif aujourd’hui, c’est de décrocher la médaille d’Or olympique pour le Sénégal et qu’elle aurait bien voulu dédier à ses parents.


« Avant, il n’y avait pas trop de compétitions comme aujourd’hui. Mes parents voulaient me voir réussir dans les disciplines martiales en devenant championne partout », confesse-t-elle.
Pour une championne “Dieyna” en est une. Et son palmarès est là pour le démontrer.

La combattante qui a commencé à pratiquer le kung fu wushu en 2015 est quatre (4) fois championne du Sénégal (2015, 2016, 2017 et 2019) dans la catégorie Juniors (-48kg). Elle est championne du tournoi « Reine de Dakar » en 2017, championne de ligue de Dakar en 2019 et championne d’Afrique en 2019 (Seniors -52kg), lors du récent championnat organisé par le Sénégal, à Thiès. En plus de tous ces titres, elle a obtenu sa ceinture « rouge supérieure » en 2020. Dieynaba pratique aussi la boxe chinoise et remporté deux titres à l’occasion d’un festival organisé en 2016 par son club, l’école Shaolin d’Or de Diamniadio.



Surnommée la « Lionne de sa génération », Dieyna porte ce titre fièrement, car, dit-elle, il reflète très bien ses performances.

Pour atteindre ses rêves, la jeune pratiquante du Kung-fu Wushu compte sur l’appui du chef du département du sport sénégalais, Matar Ba, et toutes les composantes du sport dont le CNOSS. « Au Sénégal, on se bat toujours, mais on bénéficie rarement de l’appui des autorités. J’ambitionne de gagner la médaille olympique pour le Sénégal. Pour y arriver, je compte faire des compétitions internationales et des stages dans les pays occidentaux.



Malheureusement, je ne bénéficie plus du soutien de mes parents, car ils sont tous décédés récemment », regrette la “Lionne” qui veut aller jusqu’au bout de ses rêves.

Par Papa Waly NDAO

Dieynaba Diallo-Championne d’Afrique de Kung-fu Wushu : Une « Lionne » qui rêve d’un titre olympique
Dieynaba Diallo-Championne d’Afrique de Kung-fu Wushu : Une « Lionne » qui rêve d’un titre olympique
Dieynaba Diallo-Championne d’Afrique de Kung-fu Wushu : Une « Lionne » qui rêve d’un titre olympique