Finale Ligue des champions africaine : La commission de discipline de la CAF livre son verdict

Le verdict est tombé. Convoquée ce mercredi, 7 août, au Caire, en Egypte, pour examiner le dossier de la controversée finale de la Ligue des champions de la Confédération africaine de football (CAF) 2018-2019, la commission de discipline a rendu son verdict. Dans son communiqué final, elle a confirmé la victoire de l’Espérance de Tunis sur le Wydad de Casablanca, en infligeant des sanctions financières aux deux (2) clubs et ou certains de leurs dirigeants.

Les décisions du conseil de discipline du 7 août 2019

En ce qui concerne le match ES Tunis contre WA Casablanca joué le 31 mai 2019, le Wydad Athletic Club (considéré comme ayant perdu le match lors de la finale) : Une amende de 50 000 USD (cinquante mille dollars américains) est infligée au club pour avoir abandonné le match et une amende de 15 000 USD (quinze mille dollars). Dollars) est imposée pour l’utilisation de fusées éclairantes par les supporters.

Mohamed Meddeb, président du Club ES Tunis, a été condamné à une amende de 20 000 USD (vingt mille dollars américains) et à un avertissement pour son comportement antisportif contre le président de la CAF.

Le club ES Tunis est condamné à une amende de 50 000 USD pour utilisation de fumée et de projectiles et pour le comportement antisportif de leurs supporters. L’EST disputera ses deux (2) prochains matchs interclubs à domicile à huis clos pour usage excessif de fumée et de pétards. Toutefois, le conseil de discipline a décidé de suspendre la sanction en question à condition que le club ne soit pas déclaré coupable d’une infraction similaire au cours des douze (12) prochains mois.

Après un match nul (1-1) à lors de la finale aller à Rabat le 24 mai 2019, les deux (2) clubs s’étaient retrouvés au retour à Radès le 31 mai 2019. L’Espérance de Tunis menait 1-0 lorsque le WAC a égalisé à la 59e minute. L’arbitre de la rencontre n’a pas accordé le but en raison d’un hors-jeu. Suite à des protestations des joueurs du WAC, qui estimaient que le but était valable, l’arbitre a indiqué qu’il n’était pas possible de recourir à la VAR (assistance vidéo à l’arbitrage) car celle-ci ne fonctionnait pas. Le match fut stoppé pendant environ une heure. Il fut ensuite définitivement interrompu suite à la décision du WAC de ne pas reprendre la partie et l’EST fut déclarée vainqueur de la Ligue des champions de la CAF 2018/2019. Le dossier vient d’être vidé.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.