Penalty polémique : L’arbitre de la finale brise le silence !

Arbitre de la finale, Alioum Alioum est revenu sur le penalty à polémiques lors de la finale de la CAN 2019. Le sifflet camerounais a ainsi donné les raisons du retrait de sa décision première. Son nom, les Sénégalais ne sont pas prêts de l’oublier et pour cause, Alioum Alioum a été juge dans une action litigieuse qui aurait pu changer le cours du match. Dans une action où Ismaïla Sarr déborde côté droit et centre en retrait, un défenseur algérien dévie la balle de la main.

« Effectivement, il y a eu main dans la surface de réparation. Quand il y a main dans la surface de réparation, il y a penalty effectivement. Dieu merci nous avons une assistance vidéo qui rectifie les choses. C’est cela l’importance », dira Alioum Alioum dans des propos relayés par wiwsport et repris .par  afriquesports.net.

En effet, l’arbitre de la finale s’est appesanti sur l’aide de la VAR pour aller s’enquérir de la situation. L’arbitre camerounais juge alors l’action. Au ralenti, il a une autre estimation de sa décision.

« On ne savait pas vraiment si cette main était anormale »

« Nous avons pris cette décision mon assistant et moi. Il m’a donné, il m’a filé l’information qu’il y’avait main et moi aussi de ma position, de profil, j’avais une idée de main. Mais on ne savait pas vraiment si cette main était anormale et si elle était décollée du corps. J’ai pris la décision de siffler un penalty mais après l’assistant de la vidéo m’a envoyé voir l’image. J’ai revu l’image et je suis revenu sur ma décision. Il n’y avait pas penalty, la main n’était pas décollée du corps », assure-t-il.

Seulement, Alioum Alioum, arbitre de la finale, admet n’avoir regardé qu’un seul plan lors de cette consultation de la VAR. « Etant spécialiste, dés que j’ai vu le premier plan qu’on m’a montré, cela m’a suffi. On m’a montré mais j’ai vu un seul et c’est fini », avance-t-il.