Scandale à la Fifa : 217.322 dollars pour « les dépenses médicales » de Issa Hayatou


Un rapport sur l’audit de la FIFA commandité par Gianni Infantino lors de son élection en 2016 étale ses secrets. Ce document n’avait jusqu’ici jamais été rendu public. À la demande du président de la Fédération internationale de football, le cabinet Deloitte a fait un audit des comptes de la Fifa de 2005 à fin 2015, alors que Sepp Blatter était encore à la tête de l’institution. Le Monde a pu consulter une « version préliminaire et confidentielle » du rapport remis en 2017 à Gianni Infantino. Ce document met clairement en évidence des abus qui ont permis à des cadres de la fédération de s’enrichir. Ainsi des largesses ont été repérées notamment en ce qui concerne le contrôle des remboursements de frais.

Le cabinet Deloitte a par exemple épinglé l’ancien secrétaire général, le Français Jérôme Valcke, qui aurait bénéficié de mai à décembre 2013, d’un appartement à Rio pour préparer le Mondial. Montant de la facture : 232.800 dollars. Le rapport s’interroge de l’utilité d’une location pour une telle durée. Jérôme Valcke a également reçu 31.396 dollars de la Fifa pour des cadeaux provenant de boutiques de luxe (fleurs, champagne, vêtements) entre 2008 et 2015. Autres dépenses épinglées dans ce rapport : 217.322 dollars ont été versés par la Fifa pour « les dépenses médicales » du Camerounais Issa Hayatou, ex-président de la Confédération africaine de football et ancien patron intérimaire de la Fifa (2015-2016), rapporte Le Monde.

Assurance-vie, donations, voiture…

Concernant l’ancien président de la Fifa Sepp Blatter, le cabinet Deloitte a noté « des indemnisations sous la forme d’assurance-vie ou des cotisations de retraite supplémentaires (…) pas nécessairement comptabilisées dans les relevés de salaires et n’ont peut-être pas été déclarées à des fins fiscales ». Dans le détail, Sepp Blatter a perçu 322.375 dollars pour une assurance-vie de 2006 à 2009, et 477.458 dollars pour une complémentaire privée de retraite en 2006 et 2007. L’ancien patron du football mondial est également épinglé pour des donations obscures, dont 668.827 dollars versés par la Fifa à la Sepp Blatter Football and Humanity Foundation, « sur lesquels 100.000 furent payés à la fondation comme un cadeau d’anniversaire à M. Blatter », souligne le rapport.

Le Brésilien João Havelange à la tête de la Fifa de 1974 à 1998 est lui pointé du doigt par ce rapport. Notamment l’achat par la Fifa d’une voiture à son ancien patron pour 171.700 dollars. Le cabinet Deloitte a également observé « des lacunes dans la gestion de la trésorerie » du 66e congrès de la Fifa qui s’était déroulé en mai 2016 à Mexico. « La nouvelle administration a pris différentes mesures pour améliorer les processus selon les pratiques de bonne gouvernance », indique néanmoins le cabinet d’audit dans son rapport, relayé par Le Monde.