Adeboli, le trader ghanéen qui risque la déportation

adeboliLe trader qui avait dissimulé la plus grande perte au sein d’une banque au Royaume-Uni, la filiale londonienne de la banque suisse UBS a déclaré à la BBC que rien n’a changé dans le monde de la finance.

Après quatre années passées en prison, Kweku Adeboli, l’ancien trader qui avait fait perdre à UBS 2,3 milliards de dollars a indiqué que d’autres scandales vont éclater.

Celui qui était devenu le visage public des pires excès de la finance a révélé qu’en 2009 ses supérieurs lui ont demandé de prendre plus de risques.

“On recevait des emails qui disaient: chiffre d’affaires, chiffre d’affaires, chiffres d’affaires”, a-t-il souligné.
Cette course effrénée l’a poussé à créer des comptes fictifs, et des caisses noires secrètes.

Alors que ses pertes augmentaient, il a multiplié les ruses pour les dissimuler.

“J’ai fait une terrible erreur, une série de choix catastrophiques, mais ça partait d’une bonne intention. J’accepte ma condamnation”, a poursuivi ce Ghanéen de 32 ans.

Depuis la crise financière, et les scandales à répétition, le secteur bancaire dit être mieux régulé. Mais la finance reste axée sur l’appât du gain et le risque.

“Les jeunes avec qui je parle dans la finance, et mes anciens collègues sont toujours confrontés aux mêmes problèmes, aux mêmes pressions d’atteindre les objectifs à tout prix.”

Kweku Adeboli n’a plus le droit de travailler dans la finance et une nouvelle bataille a commencé.

Il lutte contre sa déportation pour le Ghana, où il est né, et qu’il a quitté à l’âge de 11 ans.

Source : BBC

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*