Affaire Aïda Ndiongue…L’échec du procureur Bassirou Gueye…La Vidéo des 47 milliards 675 millions

procureur-tireurC’est un véritable échec de la part du procureur Bassirou Gueye. Hier, le Président de la Cour d’appel de Dakar a rendu, hier, son verdict dans le procès en appel concernant Aïda Ndiongue et Cie. L’ex-sénatrice libérale a été condamnée à une peine d’un an assortie du sursis. Elle devra également payer une amende de 2 millions de nos francs. Selon le Président du tribunal, il n’y a pas lieu d’ordonner la confiscation des biens dans cette affaire d’autant plus que l’État du Sénégal n’a subi aucun préjudice. Car, poursuit-il, tous les marchés ont été intégralement exécutés et livrés.Quel revers de la part de ce procureur qui avait mise en scène un véritable pillage des biens de l’Etat par la Sénatrice Aïda Ndiongue.
C’est lui en janvier 2014 qui avait fait une conférence de presse pour réciter les « fables » de la magistrature sénégalaise avec ses 47 milliards 675 millions saisis.En ce mois de janvier 2014, la Sénatrice avait répondu à une convocation des gendarmes de la Section de recherches de la caserne Samba Diéri Diallo. Elle n’en sortira pas. Elle fut déférée devant le procureur qui lui a signifié son inculpation dans le cadre de la fourniture de matériels phytosanitaires, dans le cadre du Plan Jaxaay, qui était géré par le ministère de l’Habitat, à l’époque dirigé par Oumar Sarr, dont Abdoul Aziz Diop était l’homme de confiance. Le procureur a fait état d’un montant d’environ 20 milliards qui auraient été débloqués pour le compte de la dame Ndiongue, sans qu’elle ait réalisé sa contrepartie du marché.
La conf de presse
C’est le 17 janvier 2014 que le Procureur de la République, Bassirou Guèye a révélé que dans des coffres forts loués par Aida Ndiongue, ex sénatrice libérale, à la banque Cbao, ont été trouvés des valeurs évaluées à 47 milliards 675 millions de FCFA. Xibaaru vous propose en quelques minutes la conférence de presse du procureur Bassirou Guèye

Suite à cela Aïda Ndiongue est restée longtemps en prison avant de sortir de la Maison d’arrêt pour femmes (Maf) de Liberté 6 après 18 mois d’incarcération.
Et hier la Cour d’Appel a donné raison à la Sénatrice en estimant qu’il n’y a pas lieu d’ordonner la confiscation des biens dans cette affaire d’autant plus que l’État du Sénégal n’a subi aucun préjudice.
Et tout ce show du procureur Bassirou Guèye pour ça…Quelle Honte !
Mobel Sirah Ba pour xibaaru.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*