Affaire Dangoté : Les avocats des héritiers de Serigne Saliou contre le «forcing» du Nigérian

affaire dangoteLes conseils des héritiers de Serigne Saliou Mbacké, par la voix de Me Assane Dioma Ndiaye, ont voulu apporter des éclaircissements sur le litige foncier, qui oppose les héritiers du défunt khalife à l’homme d’affaires nigérian Aliko Dangoté.

Le conseil de la famille du marabout dénonce une «précipitation», sur fond de «manipulation» des proches de l’homme d’affaires nigérian. A l’en croire, certain sont en train de manipuler l’opinion avec des contre-vérités, au profit de la partie adverse. «Le khalife général des mouride est totalement détourné de ce bas monde.

Cela est clair dans la tête de tout le monde. Il ne faut pas qu’on lui prête des déclarations qu’il n’a pas faites», rappelle l’avocat. Me Ndiaye et ses confrères, qui assurent la défense des héritiers du défunt khalife général des mouride, dénoncent le «forcing» des collaborateurs de l’homme d’affaires nigérian.

Ils se disent toujours «déterminés» à «défendre cette propriété foncière de Serigne Saliou Mbacké»,  où est installée l’usine de ciment de Dangoté à Pout. Le conseil des héritiers du défunt khalife des mouride est d’avis que «l’affaire est pendante devant la justice».

«La Cour suprême avait cassé l’arrêt qui condamnait la société Dangoté à se retirer de l’empiétement de la cimenterie dans le périmètre, appartenant aux héritiers de Serigne Saliou. Par la suite, la Cour de cassation a fait un renvoi devant la Cour d’appel, qui doit rejuger l’affaire, dans une nouvelle composition. Tout le monde doit attendre son verdict», rappelle Me Ndiaye.

cbdiagne@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*