Affaire de drogue à l’OCRTIS : l’Union Européenne arme le Sénégal

Dans ce scandale d’une sale affaire de drogue qui a fini d’entacher la réputation de la police nationale, le Sénégal ne sera pas seul dans sa lutte. Le président Sall va bénéficier de l’appuie de l’Union Européenne (UE) qui en croisade contre la drogue qui transite de l’Amérique latine via le Sénégal maintenant pour envahir le marché de l’hexagone a ourdi un vaste programme de renforcements de capacité de nos autorités sur la saisine. U.E

Et ce dans tous les points d’entrée que ce soit par voie terrestre soit aérienne ou maritime, selon l’ambassadeur et chef de délégation de l’UE, Dominique Dellicour qui ne manque d’armer Aminata Touré, le ministre de la justice pour que tous «ceux qui sont mêlés dans les trafics de drogue seront arrêtés et jugés par le système judiciaire sénégalais ».
Je pense que c’est absolument important pour le Sénégal comme pour les pays de la sous-région de prendre conscience de la problématique de la drogue et de la criminalité organisée qui peuvent miner les fondements de l’Etat.

On a vu le cas extrême de la Guinée Bissau qui est qualifié de narcotrafiquant. Et le Sénégal est un pays voisin de la Guinée Bissau. On sait que la route de la cocaïne part de l’Amérique latine transite par l’Afrique de l’Ouest, le Nigéria, la Guinée Bissau et probablement aussi le Sénégal pour aller approvisionner le marché européen », dit l’ambassadeur et chef de la délégation de l’UE au Sénégal.

Dominique Dellicour pour qui, « d’où l’intérêt fort que l’Union Européenne (UE) porte à ce fléau et à la lutte contre le trafic de drogue. Nous avons des projets de lutte contre la route de la cocaïne en collaboration avec la CEDEAO et un certains nombre de pays africains comme le Sénégal » avant de préciser sur cette actualité qui accable le pays, « nous espérons que l’enquête pourra aboutir rapidement et que ceux qui sont mêlés dans les trafics de drogue seront arrêtés et jugés par le système judiciaire sénégalais ».
« Nous appuyons le Sénégal dans la lutte contre la drogue avec notamment des programmes de renforcement de capacités des autorités pour améliorer la saisine de la drogue dans tous les points d’entrée par voie terrestre, aérienne et maritime », promet –elle sur les colonnes du journal « Le Populaire ».

REWMI.COM /MSD

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*