AFFAIRE DE LA FRAUDE SUR LES APPELS ENTRANTS: Les trois faussaires prennent 2 ans, Malang Sagna, recherché

Direction generale de la surete nationale police judiciaire DIC2 ans et 5 ans de prison ferme. Ce sont les peines que le tribunal correctionnel a infligées aux deux Cap-verdiens et un Sénégal qui avaient installé un réseau parallèle pour commettre des fraudes sur les appels entrants.

En plus d’une peine d’emprisonnement, les prévenus ont écopé d’une amende de 500.000 francs en sus du paiement de dommages et intérêt de 50 millions et 10 millions pour respectivement Tigo et l’Etat du Sénégal.

Cette affaire de fraude sur les appels entrants a été démantelée par la gendarmerie de Thiong en août 2011. Elias Texeira et Edna Barbosa, les deux Cap-verdiens condamnés à deux ans ferme, ont bénéficié de la complicité d’un certain Miguel, basé au Portugal.

Ils avaient en effet installé à Dakar, un système permettant de détourner les appels internationaux. Il s’agissait précisément de transformer des appels via internet en appels locaux.

D’après donc les explications d’un technicien à la Sonatel, avec ce trafic, la minute d’appel qui coûte par exemple 100 francs, est revendue à 75 francs CFA par les fraudeurs. Une situation qui fait perdre aux opérateurs de téléphonie et même l’Etat de l’argent.

Le système mis en place a donc fonctionné pendant 21 jours, soient 3.000 minutes d’appel par jour. Et le pot aux roses ne va être découvert que quand Tigo constate une baisse des appels internationaux. A cet effet, l’opérateur de téléphonie a demandé aux revendeurs de cartes de signaler tout acheteur qui s’approvisionnait régulièrement en puces en grande quantité.

Ainsi le nommé Malang Sagna dit Valdo, en fuite, a été dénoncé par un vendeur. C’est ainsi que l’informaticien Alias Texeira et Edna ont été surpris dans un appartement sis à la rue Carnot. Sur place, tout un dispositif ultra sophistiqué composé entre autres de Sim box, moniteurs a été découvert par les policiers.

L’enquête a ainsi révélé qu’Alias Texeira chargé de conduire l’opération à Dakar, devait percevoir la somme de 1000 euros, soit 655.000 francs CFA.

Lors de son procès, l’informaticien a tenté de se faire passer pour un profane en informatique. Malgré ses dénégations, Sonatel lui a réclamé le franc symbolique.

Ayant subi le plus grand préjudice, son concurrent Tigo a demandé des dommages et intérêts d’un montant de 3 milliards 726 millions de francs CFA.

Quant à l’Etat du Sénégal, il a demandé la somme forfaitaire de 500 millions de francs CFA.

Le représentant du parquet de son côté a requis une peine de 5 ans de prison et une amende de 5 millions contre les prévenus. Une peine confirmée pour Malang Sagna. Le tribunal a confirmé le mandat d’arrêt international lancé contre le Sénégalais.

En revanche, les deux Capverdiens ont écopé de deux ans ferme. Les prévenus sont également condamnés à payer une amende de 500.000 francs et au paiement de dommages et intérêts de 50 millions pour Tigo et 10 millions pour l’Etat.

NETTALI.NET

In the Spotlight

Vidéo- Assane Diouf change de look et reprend du service.

by bishba in FAITS DIVERS 0

Related Posts:DIRECT Alain Juppé : «Une fois pour toutes, je ne…Donald J. Trump ou le délire du dément (par Abou…Les élections législatives peuvent-elles se tenir le…Direct – Emmanuel Macron : «Je mettrai tout…17 novembre 1986 [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*