Affaire Thione Seck : Ce que le chanteur a dit aux enquêteurs

Thione Ballago SeckAprès son arrestation en compagnie d’un étranger avec une forte somme d’argent en devises étrangères, le leader du Raam Daan a été entendu hier par les enquêteurs de la SR.

Selon une source au coeur de cette affaire, Thione Ballago Seck aura expliqué aux enquêteurs que l’argent était la contrepartie d’un contrat qu’il devait signer avec des gambiens.

Thione Ballago a déclaré avoir été contacté par des gambiens qui voulaient faire une tournée internationale dans les cinq continents avec plus de 100 dates retenues pour une durée de 6 mois. Facture de la tournée : 120 millions d’euros à payer par les promoteurs gambiens.

Après négociations, ils sont tombés d’accord sur 100 millions d’euros, avec un acompte de 50 millions d’euros à titre d’avance sur contrat.

A en croire Thione Ballago Seck, l’argent que transportait cet étranger servait d’avance pour le contrat de la tournée.

Mieux, Thione Seck déclare être surpris de son arrestation, car il ne faisait que son travail en recevant celui qui devait apporter la somme équivalant à la moitié du contrat. Une version qui n’a pas satisfait les gendarmes qui l’ont directement placé en garde à vue.

Notre source nous indique que 90% de l’argent est composé de billet de 100 euros contenus dans des paquets et que les 10% restant étaient des billets de 100$…

Affaire de faux billets : les dessous d’une opération réussie par les hommes en bleu

Selon une source, Thione Ballago Seck n’était pas la cible des hommes en bleu. En réalité, c’est l’étranger qui a été filé par les gendarmes. En quittant chez lui à Front de terre, il a été suivi à son insu par les éléments de la SR.

Il a été filé jusqu’à ce qu’il pénètre dans la maison du leader du Raam Daan. Après plusieurs va et vient avec des sacs, les gendarmes ont décidé d’intervenir. Ils l’ont trouvé dans la maison de Thione Ballago Seck en compagnie du maître des lieux.

Là, les gendarmes leur ont signifié de les suivre pour une perquisition en règle chez le suspect où ils découvriront des éléments compromettants contre lui.

En ce qui concerne Thione Ballago Seck, il avait durant son premier interrogatoire, parlé d’une histoire de contrat avec des Gambiens. Une version qui n’avait guère convaincu les hommes en bleu.

Et maintenant qu’il a compris que l’affaire était compliquée et sans issue, la source révèle que Thione Ballago Seck aurait finalement reconnu les faits…

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*