Afrique du sud : Dispute entre Winnie Mandela et les exécuteurs testamentaires de Nelson Mandela au sujet de Qunu

(FILES) In this file picture taken on NoJohannesburg – Winnie Madikizela-Mandela, deuxième épouse de l’ex président sud-africain Nelson Mandela dont il avait divorcé, a lancé depuis quelques semaines une requête en justice pour récupérer la maison familiale de Qunu (sud) dont elle se réclame le droit.

Cette demande a suscité la réaction des testamentaires du défunt. Dans un communiqué, ils ont déclaré s’opposer à la procédure lancée.

Les exécuteurs testamentaires de Nelson Mandela comptent défendre les dernières volontés de l’ancien président sud-africain. Ils l’ont fait savoir dans un communiqué.

«Les exécuteurs testamentaires de feu M. Nelson Rolihlahla Mandela ont décidé de s’opposer à la plainte déposée par Mme Nomzamo Winifred (Winnie) Mandela au tribunal d’instance de Mthatha après avoir essayé de trouver une solution amicale», a déclaré dans un communiqué, le vice-président de la Cour constitutionnelle Dikgang Moseneke.

«La plainte cherche à saper ou modifier les dernières volontés et le testament de feu Nelson Rolihlahla Mandela, a-t-il ajouté, soulignant que “les exécuteurs se doivent de défendre la validité du testament et les souhaits du testateur», ajoute le communiqué.

Winnie Madikizela-Mandela, souhaite que la maison de Qunu lui revienne, soutenant qu’elle a été achetée à son nom quand Nelson Mandela était en prison, alors que le couple était encore marié.

La veuve a essayé d’expliquer le retard de cette réclamation : «Je l’ai laissé vivre sur ma propriété. Je n’allais pas l’expulser simplement parce qu’il était marié à une troisième femme », a-t-elle récemment déclaré dans une interview, s’en prenant violemment à Graça Machel, la veuve d’origine mozambicaine du héros de la lutte anti-apartheid.

Nelson Mandela, décédé en décembre 2013 à l’âge de 95 ans, a confié la maison à sa troisième femme et de ses deux enfants.

Le héros national sud-africain n’a rien laissé à Winnie, léguant ses biens à Graça, ses enfants et petits-enfants, ses proches et anciens collaborateurs, des écoles et l’ANC, son parti.

A. Lamy

Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*