Afrique du Sud: vers un procès historique

Afrique du Sud: vers un procès historique

  • Chercheurs d'or sud-africainsImage copyrightImage captionChercheurs d’or sud-africains

Suite à la décision jugée historique d’un tribunal sud-africain, des milliers de mineurs atteints de maladies pulmonaires vont pouvoir intenter une action collective contre une trentaine de compagnies minières.

D’après Nomsa Maseko, correspondante de la BBC, le juge Phineous Mojapelo a déclaré devant la Haute Cour de Johannesburg que cette action collective était la seule option réaliste ouverte aux mineurs et à leurs familles.

Il a estimé que les mineurs n’avaient “pas les moyens”, à titre individuel, de poursuivre les géants miniers.

“L’industrie de l’or a abandonné des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers de travailleurs qui ont contracté la silicose et la tuberculose”, a ajouté le juge.

Recours historique

Cette décision sans précédent permettra à des milliers de mineurs de poursuivre les sociétés aurifères, ce qui en fait le plus grand procès collectif de l’histoire sud-africaine.

Les travailleurs en exercice ou à la retraite réclament une indemnisation à plus de 30 sociétés d’exploitation aurifère, dont Harmony Gold, Anglogold Ashanti, Gold Fields Ltd, Anglo American South Africa.

Ils disent souffrir de la silicose, une maladie incurable, contractée lors de leurs années de travail sous terre.

Mineurs sud-africains
Image captionMineurs sud-africains

Maladie incurable

La silicose, causée par l’inhalation de poussières de silice contenue dans les roches aurifères, peut conduire à des difficultés respiratoires, toux régulière et des douleurs thoraciques.

Elle peut rester dormante pendant plusieurs années avant de d’affecter les poumons de manière irréversible. Le seul traitement connu est la transplantation pulmonaire.

La silicose a de graves conséquences de santé publique pour toute l’Afrique australe car elle crée un terrain propice à la propagation de la tuberculose, maladie contagieuse dont les mines d’or sud-africaines détiennent le record du monde.

Mine d'or en Afrique du Sud
Image captionMine d’or en Afrique du Sud

Ce recours collectif pourrait prendre jusqu’à 10 ans pour aboutir.

Mais les anciens mineurs espèrent que cette action pourrait aider à améliorer leur vie ainsi que celle de leur famille, explique notre correspondante.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*