AFROBASKET – Arrivées hier soir à Dakar : Les Lionnes rentrent avec un panier de déception

AFROBASKET le retour des lionnes
AFROBASKET le retour des lionnes
AFROBASKET le retour des lionnes

Classée troisième avec une médaille de bronze lors de l’Afrobasket qui s’est joué a Maputo, l’Equipe nationale du Sénégal est rentrée hier, accueillie en héros. Mais les joueuses, insatisfaites de leur troisième place après un bon début, n’ont pu cacher leur déception.

Mines renfrognées, visages fermés, les Lionnes du basket n’ont pas pu cacher leur déception, 48h après leur Afrobasket raté, avec au bout une troisième place. A leur arrivée hier à l’aéroport Léopold Sédar Senghor en début de soirée, les filles du coach Pape Moussa Touré étaient comme abattues. A la limite, certaines visiblement envahies par les regrets et l’amertume étaient même insensibles aux signes d’encouragement que leur manifestaient certains fans et amis.

Pour ceux qui attendaient de voir à quoi ressemblait la médaille de l’Afrobasket, ils ont déchanté. Aucunes des joueuses ne l’a autour du cou. La bande à Aya Traoré est passée à côté de l’objectif de départ, qui était une reconquête du titre après l’avoir perdu au Mali en 2011. «Nous étions parties pour gagner la coupe», répètent-elles en boucle. Malheureusement, c’est à la troisième place qu’a fini l’équipe.

Une contre-performance qui s’explique en grande partie par une erreur d’arbitrage selon certaines. «Tout le monde à vu que lors de la demi-finale contre l‘Angola, on aurait dû avoir une deuxième chance pour jouer les prolongations si l’arbitre avait tiré cette faute sur Astou Traoré», estime Oumou Khaïry Sarr.

Une erreur qui, si on en croit les explications du président de la Fédération de basket, a coûté aux Lionnes la victoire finale. «Le Sénégal avait largement la possibilité de gagner cette coupe et était bien parti pour la gagner.

Mais il y a eu des choses extraordinaires, des non-dits sur lesquels nous avons d’ailleurs interpellé la Fiba. Quand les arbitres à la fin de la rencontre se culpabilisent pour reconnaître que quelque part il y avait une faute, cela prouve qu’on a été saqués», peste Baba Tandian.

Convaincu de ce qu’il dit par des informations qu’il détiendrait, le président de la Fédé estime que les non-dits de Maputo sont tels qu’il ne peut les aborder à l’aéroport. Alors, il a promis de convoquer une rencontre avec la presse pour faire un développement sur tout ce qui s’est passé lors de l’Afrobasket.

Malgré ces péripéties, les supporters n’en sont pas moins fiers de leur Lionnes. Venus en masse avec à leur tête le ministre des Sports, Mbagnick Ndiaye, le 12ème gaïndé et les fans ont réservé un accueil chaleureux à Mame Diodio Diouf et compagnie. Une marque d’estime qui a surpris et touché Oumou Khaïry Thiam.

«On ne s’attendait pas du tout à cet accueil avec une troisième place. On est vraiment honorées et fières de la mobilisation», a lâché l’ailière de l’Equipe nationale, qui a pris de son temps pour savourer ces moments de communion. Quant aux autres, elles ont vite rejoint le bus pour continuer la méditation sur ce qu’elles venaient de vivre à Maputo.

dsene@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*