AG ORDINAIRE DE L’ACNOA-SECRETAIRE GENERAL: Tommy Sithole, le retour du «déserteur»

Tomas Amos Ganda Sithole alias Tommy, a été élu secrétaire général de l’Association des Comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA). Une élection «controversée» pour un membre qui avait servi l’Afrique avant de monnayer ses compétences au CIO. Quant à l’Intendant-Général, Lassana Palenfo, il a été reconduit pour un troisième mandat à la présidence.Sithole

(Envoyé Spécial à Abidjan) – L’Assemblée générale de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (ACNOA) a été marquée par le retour aux affaires de Tomas Amos Ganda Sithole alias Tommy. Le Zimbabwéen a été élu secrétaire général devant l’Egyptien Khaled Zein ElDin (secrétaire général sortant) avec 26 voix contre 24.

Un retour qui a surpris plus d’un observateur. Et pour cause, M. Sitholé avait préféré écourter son mandat de Secrétaire général de l’ACNOA pour occuper le juteux poste de directeur de la coopération internationale et du développement du CIO.
Il a été d’ailleurs, à l’époque, contraint d’abandonner ses fonctions au sein du CIO où il était membre de la Commission exécutive. Frappé aujourd’hui par la limite d’âge, il a souhaité retourner tranquillement à l’ACNOA pour reprendre le poste de Secrétaire général.

Ce qui ne s’est pas fait sans trop de difficultés. Même si le secrétaire général sortant n’a résisté que le temps d’un tour.
Après une égalité parfaite au 1er tour (25 voix contre 25), il a fallu recourir à un second tour qui sera fatale à Khaled Zein ElDin, finalement battu par deux voix d’écart après moult tractations (26 contre 24). Un des 52 Comités nationaux olympiques présents, a fait volte-face alors qu’un autre a voté blanc. Et le tour est joué.  Interpellé sur cette élection «controversée», Lassana Palenfo soutient : «Il a été secrétaire général de l’ACNOA puis membre du CIO.

Maintenant s’il veut revenir, il est libre de le faire. Il a dit qu’il a acquis plus d’expériences et de possibilités qu’il veut mettre au service de l’Afrique. Mieux encore, il y a eu un vote. Ce sont les représentants des CNO qui ont décidé de le choisir en toute liberté et en toute indépendance».  Mais certains des observateurs et des représentants de CNO n’arrivent à comprendre. «C’est indécent !

C’est un vrai hold–up. Pis, il avait abandonné le poste pour aller faire fortune ailleurs. Etant retraité, il revient tranquillement comme si de rien n’était pour reprendre son poste», peste un membre d’un CNO qui a requis l’anonymat.  Un autre soutient le contraire. Selon lui, «si Sithole a pu revenir aussi facilement après tout ce qui s’est passé, c’est parce que Khaled Zein ElDin, n’a pas été à la hauteur de la tâche qui lui a été confiée».

Et de trois pour Palenfo !
Si l’élection de Tommy Sithole a suscité un vif débat dans les couloirs de l’hôtel Ivoire d’Abidjan, celle de l’Intendant Général Lassana Palenfo est passée comme lettre à la poste. Seul candidat à sa propre succession, pour un troisième mandat d’affilée, l’Ivoirien a été reconduit par acclamation pour les 52 délégués des Comités nationaux olympiques d’Afrique présents à la 15ème assemblée générale ordinaire qui a vu la participation de grandes personnalités du monde sportif, notamment, les présidents du CIO (Jacques Rogge) et de l’IAAF (Lamine Diack).

Rappelons qu’en 2005 lors de son premier mandat, il n’avait obtenu que 24 voix sur 51 suffrages exprimés dès le premier tour du scrutin. Il avait en face de lui trois adversaires à l’époque.

L’Ivoirien cumule aujourd’hui plusieurs fonctions dans diverses organisations sportives internationales. Outre la présidence de l’ACNOA, il dirige aussi celle de l’Union africaine de judo (UAJ) et du Comité olympique ivoirien depuis 1999. Il est aussi membre du Comité international olympique depuis 2002.

Composition du nouveau bureau exécutif de l’ACNOA

Président : Lassana Palenfo (Côte d’Ivoire)
1er vice-président : Mustapha Berraf (Algérie)
2ème vice-président : Joao Manuel Da Costa Alegré Alfonso (Sao Tome et Principe)
3ème vice-président : Philippe Hao Thyn Voon Ha Shun (Ile Maurice)
4ème vice-président : Matlohang Moiloa Ramoqopo (Lesotho)
Secrétaire général : Tommy Sitolé (Zimbabwe)
Trésorier général : Habu Gumel (Nigeria)

In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*