Agression : Un vieux taximan drogué et dépouillé par un guinéen

Pendant le mois de Ramadan, les Sénégalais aiment à changer leur comportement. Tendance piété, ils inondent les mosquées de paniers de «ndogou», entre autres bienfaits, pour avoir le pardon d’Allah. Mais, ce mois béni est aussi l’occasion pour certains suppôts de Satan de s’adonner à des actes répréhensibles. La preuve par ce Guinéen qui a dépouillé un vieux taximan à Grand-Yoff.

Le mois de Ramadan est connu pour être un mois de partage, de paix, de pardon etc. Mais, cela ne semble pas être compris de tout le monde. La preuve par ce taximan, la soixantaine, drogué par un malfaiteur, avant de le délester de ses biens, au moment de la rupture du jeûne. DCF 1.0

«Après la rupture du jeûne, nous étions assis tranquillement à côté du feu tricolore de Grand-Yoff, quand nous remarquions, dans un taxi de marque Peugeot 307, garé non loin de nous, le chauffeur affalé à l’intérieur», confiera Modou qui, en compagnie de ses amis, s’est approché, pour s’enquérir de l’état du vieux.

«Lorsque nous avons réveillé le taximan, il nous a informé avoir été drogué par un guinéen qui lui avait donné de la boisson au moment de la rupture du ramadan», poursuivra notre informateur. A l’en croire, le taximan dira avoir pris son client aux alentours d’un supermarché de la place, avant que celui-ci ne donne de la boisson afin qu’il puisse se désaltérer, après avoir rompu son jeûne.

Mais, le breuvage se révélera être plus que de la simple boisson, puisqu’elle a été altérée avec un produit qui plongera le vieux dans un profond sommeil.

Le malfaiteur, au fait du temps de nuisance du produit hallucinogène, intima au chauffeur de se garer à côté d’une maison sise à Grand-Yoff, prétendument, pour récupérer quelque chose. Que nenni, car il ne voulait que profiter de l’apathie du chauffeur, pour, vilement, lui subtiliser la clé de sa voiture, son téléphone portable et 50.000 F Cfa, avant de disparaître dans la nature, a raconté le chauffeur à son réveil.

Conduit au commissariat de Grand-Yoff, pour déposer une plainte, il lui sera demandé de faire le portrait de son voleur pour qu’on puisse avoir un aperçu du malfaiteur.

«C’est un jeune guinéen de teint clair et de taille moyenne qui m’a drogué, avant de prendre mes affaires», informera le taximan sexagénaire à la police. Ce témoignage du vieux n’a pas, selon toute vraisemblance, été une surprise pour le pandore qui dira que cet acte n’est pas une grande première car, les descriptions faites par le taximan leur permettront de dire que ce malfaiteur aurait été arrêté par la police pour une agression du genre.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*