AIDE AU DEVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE Macky Sall veut des chances égales avec le reste de la Communauté internationale

(Dakar) Dans le nouveau contexte qui est la mondialisation « l’Afrique doit partir avec des chances égales avec le reste de la communauté internationale pour avoir subi beaucoup d’injustice dans son histoire et son évolution», a dit mardi, à Brazzaville (Congo) le Président Macky Sall, à l’occasion du Forum Forbes Africa 2013 au cours duquel il a appelé à repenser l’aide au développement, selon l’Agence de presse sénégalaise.macky
Macky Sall n’a certes pas évoqué la réparation lors de cet espace de dialogue auquel étaient réunis les chefs d’Etat du Congo Denis Sassou Ngesso, de l’Afrique du Sud Jacob Zuma, du Ghana John Dramani Mahama, du Burkina Faso Blaise Compaoré et d’éminents universitaires, hommes de culture et de média ainsi que l’ancien secrétaire général de l’ONU, Koffi Annan.
Mais il a défendu lors de cette rencontre dont le thème porte sur l’émergence des classes moyennes avec comme sous-thème le « Financement des infrastructures : nouveau mode de consommation » une solidarité plus agissante qui passerait par un accroissement de l’aide au développement, voire un plan Marshall en faveur de l’Afrique.
Pour Macky Sall la baisse de l’aide au développement ne favorise pas l’effort de développement du continent. «Il faut repenser cette aide au développement pour qu’elle soit conforme aux réalités nouvelles», a dit le chef d’Etat sénégalais, insistant sur la nécessité d’un financement de l’Afrique, qui a besoin d’un plan Marshall à l’image de l’Europe, après la seconde Guerre mondiale, précise l’APS.
Charles FAYE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*