ALAIN GIRESSE, SELECTIONNEUR DES «LIONS» «Je ne pense pas à être tête de série»

Alain Giresse sélectionneur de l’équipe nationale de football du Sénégal

Au-delà d’une qualification au dernier tour des éliminatoires de la coupe du monde 2014 zone Afrique, le Sénégal devrait penser à gagner quelques points au classement de la Fifa du 12 septembre prochain qui devrait déterminer les têtes de liste lors du tirage au sort prévu le 16 septembre au Caire afin d’éviter de croiser de grandes équipes. Mais pour l’heure, ça ne semble pas le souci de Alain Giresse.lion_giresse

Etre tête de série lors du tirage au sort du 16 septembre prochain au Caire pour le dernier tour des éliminatoires de la coupe du monde 2014 zone Afrique, éviterait au Sénégal de croiser des grosses cylindrées telles la Côte d’Ivoire, l’Egypte ou éventuellement le Ghana et le Nigeria. Mais pour le moment Alain Giresse refuse d’y penser. Evite-t-il une pression supplémentaire ou est ce qu’il sait que les dés sont déjà jetés et que le Sénégal ne pourra être que dans le deuxième lot ? Le sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal préfère se concentrer sur le match de samedi face à l’Ouganda.

«Je ne pense pas pour le moment à être tête de série. Chaque chose à son temps. Nous en sommes pas encore là», a répondu laconiquement le technicien français à la question en marge de la deuxième séance des «Lions» hier, soir sur le terrain annexe du stade de Marrakech. Expliquant le travail entamé depuis hier, il relève : «Ce matin (hier, Ndlr), nous avons effectué une séance de remise à niveau sur le plan athlétique en fonction de l’arrivée des joueurs et de leurs différentes compétitions.

Cet après-midi (hier, Ndlr) nous sommes entrés dans les phases techniques de jeu afin de retrouver les sensations avec un effectif qui était au complet». Interrogé sur son groupe, Alain Giresse répond : «j’ai trouvé les joueurs réceptifs. Ils sont contents de se préparer dans l’esprit de ce qu’on peut attendre de joueurs qui sont dans la continuité. C’est-à-dire toujours adhérer à un projet et répondre présent à la séance».

Et d’ajouter : «nous préparons une rencontre importante. Nous allons nous préparer dans de meilleures conditions. Nous allons essayer de mettre tous les atouts de notre côté. Mettre en place un dispositif qui nous permettra d’obtenir le meilleur résultat et la meilleure performance».

Et comme son capitaine Mohamed Diamé (voire ailleurs), Alain Giresse soutient qu’un «match nul nous qualifie. Mais, cela ne veut pas dire qu’on ne pense qu’à un match nul. Non ! Nous jouons pour gagner. Nous jouons pour être les meilleurs dans ce match, avoir une bonne performance».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*