Alep : l'ONU pour une intervention

  • Alep : l’ONU pour une intervention

    L’envoyé des Nations Unies en Syrie, Staffan de Mistura appelle les Etats-Unis et la Russie à intervenir d’urgence à Alep afin d’éviter un échec total des pourparlers de paix.

    L’appel intervient après la reprise des violences dans la ville syrienne d’Alep malgré la trêve signée il y a deux mois.

    Au moins dix-sept personnes dont trois médecins ont été tuées dans une série de frappes aériennes sur un hôpital et des bâtiments voisins, selon l’ONG Médecin Sans Frontières.

    Des sources sur place pointent du doigt les forces syriennes ou les avions russes mais il n’y a pas encore eu de confirmation officielle.

    Les bombardements se multiplient depuis quelques jours dans la ville d’Alep, dans le nord-ouest de la Syrie.

    Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, près de 200 personnes ont été tuées et des centaines d’autres blessées en une semaine.

    Les pourparlers entre le gouvernement syrien et les forces de l’opposition piétinent.

    Les principaux représentants de l’opposition ont quitté la table des négociations à Genève.

    Ils protestent contre la dégradation de la situation humanitaire et les violations de la trêve.

    Les pourparlers inter-syriens se sont clos sur une note très pessimiste.

    Il y a eu un dialogue avec le gouvernement syrien et les forces de l’opposition, mais celui-ci a été totalement éclipsé sur le terrain par une violence sans précédent

L’envoyé des Nations Unies en Syrie, Staffan de Mistura appelle les Etats-Unis et la Russie à intervenir d’urgence à Alep afin d’éviter un échec total des pourparlers de paix.

L’appel intervient après la reprise des violences dans la ville syrienne d’Alep malgré la trêve signée il y a deux mois.

Au moins dix-sept personnes dont trois médecins ont été tuées dans une série de frappes aériennes sur un hôpital et des bâtiments voisins, selon l’ONG Médecin Sans Frontières.

Des sources sur place pointent du doigt les forces syriennes ou les avions russes mais il n’y a pas encore eu de confirmation officielle.

Les bombardements se multiplient depuis quelques jours dans la ville d’Alep, dans le nord-ouest de la Syrie.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, près de 200 personnes ont été tuées et des centaines d’autres blessées en une semaine.

Les pourparlers entre le gouvernement syrien et les forces de l’opposition piétinent.

Les principaux représentants de l’opposition ont quitté la table des négociations à Genève.

Ils protestent contre la dégradation de la situation humanitaire et les violations de la trêve.

Les pourparlers inter-syriens se sont clos sur une note très pessimiste.

Il y a eu un dialogue avec le gouvernement syrien et les forces de l’opposition, mais celui-ci a été totalement éclipsé sur le terrain par une violence sans précédent

www.bbc.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*