Alerte Burkina Faso : Blaise Compaoré serait exfiltré vers le Ghana

Burkina-Faso_Compaore01La colère du peuple burkinabé contre le projet de révision constitutionnelle de l’article 37 devant entériner la candidature du président Blaise Compaoré a changé la donne dans l’armée. A grande vitesse. Une frange d’officiers vient d’arrêter le frère du président, François Compaoré, à l’aéroport de Ouagadougou.

Selon des sources bien informées, les officiers favorables aux manifestants font une déclaration à l’état-major de l’armée sur la situation nationale. Plusieurs maisons appartenant à des députés de la CDP (parti au pouvoir) ont été saccagées à Ouagadougou et dans plusieurs villes du pays. Les manifestants ont tenté, vers 14 heures GMT, d’assiéger le palais Kosyam où le président reste introuvable.

Selon une source militaire, jointe au téléphone par Les Afriques, le président Blaise Compaoré serait exfiltré vers le Ghana, via un hélicoptère privé. La Garde républicaine, dont plusieurs éléments restent fidèles au chef de l’Etat, a dressé des barricades et des check-points aux alentours du palais. Nous y reviendrons.

Les Afriques

In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*