Alexia Daval: Jonathann bientôt innocenté, des arrestations sur le point d’intervenir

Meurtre, dissimulation des preuves, tortures psychologiques: ce que risque la famille est hors-norme . Une perquisition au domicile des parents d’Alexia suivi d’arrestations semblent imminentes. Les fuites sur la rétractation provient évidemment de la police.

Voir vidéo interview du beau-frère et de la soeur d’Alexia ici

On en sait davantage sur le récit fait au juge par Jonathann Daval, suspecté d’avoir tué sa femme Alexia en octobre dernier. La nouvelle version défendue par l’informaticien de 34 ans, qui avait dans un premier temps avoué le meurtre, est à peine croyable mais elle distille le doute tant le récit est détaillé.
Évoquant la thèse du complot familial, Daval affirme désormais que « sa belle-famille savait tout », évoquant le secret qui les lie depuis ce funeste dîner.

La mort de sa femme ne serait pas survenue suite à une dispute familiale au domicile conjugal, mais chez les parents d’Alexia, où avait dîné le couple la veille de sa mort en compagnie de sa sœur, de son beau-frère et de son neveu de deux ans.

Ce soir du 27 octobre, une soirée raclette organisée par Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, les parents d’Alexia, pour célébrer entre autres les deux ans du fils de Stéphanie, la sœur d’Alexia, venue de région parisienne pour les vacances avec son mari Grégory Gay.

Après une « crise d’hystérie » liée selon lui aux effets indésirables de son traitement pour l’infertilité, la jeune femme serait devenue brusquement hurlante et incontrôlable. Jonathann Daval aurait alors décidé de s’isoler avec elle dans la salle de bains. C’est là qu’Alexia l’aurait ainsi griffé et mordu… des traces, retrouvées sur ses bras, qui avaient dès le départ intrigué les enquêteurs.

S’en serait suivi un échange de claques entre les deux. Elle aurait ensuite quitté la pièce avant de s’en prendre à sa sœur, bousculant, au passage, son neveu. Celui-ci aurait alors immédiatement été isolé par les parents d’Alexia pour le protéger du climat tendu qui régnait dans la maison.

De là où il se trouve, Jonathann dit entendre des cris, puis plus rien. Tous constatent alors qu’Alexia est morte – Grégory avouera avoir perdu le contrôle et l’avoir étranglée.

Selon Jonathann Daval, la famille aurait alors établi un pacte pour protéger ce père d’un petit garçon. Toujours d’après ce récit, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, Grégory et Stéphanie Gay et Jonathann se concertent. L’idée de mettre en scène un jogging s’impose : Alexia, qui est venue directement au dîner après une séance de sport, est d’ailleurs déjà vêtue de cette tenue.

lI aurait également été décidé que Jonathann Daval serait chargé du transport du corps et Grégory Gay de sa disparition.

L’informaticien assure qu’il rentre alors chez lui au volant de sa voiture personnelle… accompagné de Stéphanie, la sœur d’Alexia, venue pour le « soutenir ». Une seconde voiture, transportant le cadavre, fait également le trajet, avant de repartir.

La suite est connue : seul avec le corps, Jonathann décide de le placer dans le coffre de sa voiture professionnelle vers 1h30, puis le dépose vers 8 heures au bois tout proche d’Esmoulins (Haute-Saône), où il sera retrouvé deux jours plus tard, partiellement brûlé, entouré de morceaux de draps provenant d’une parure de lit du couple.

Trahi par le tracker GPS de sa voiture, Jonathann n’est pas revenu sur son implication dans le transport du corps. Il nie en revanche farouchement, et depuis toujours, y avoir mis le feu. D’après lui, cela n’était pas prévu dans le pacte secret…

Néanmoins, il précise avoir immédiatement mis au courant sa belle-famille, dont Grégory, sur le lieu de dépose du corps. À mots couverts, il suggère ainsi que son beau-frère aurait pu vouloir faire disparaître ses traces ADN, notamment au niveau du cou d’Alexia, l’une des parties du corps qui a été carbonisée.

Autant d’affirmations surprenantes que les enquêteurs, même s’ils se disent « sceptiques », devront néanmoins vérifier, notamment à l’aide de la géolocalisation des téléphones portable ou grâce aux caméras de vidéosurveillance. Ces derniers avaient entendu et mis hors de cause Grégory Gay dès les prémices de l’enquête.

S’il reconnaît une part de responsabilité dans les événements, Jonathann Daval n’en démord pas : « Ma belle-famille savait tout » des détails de cette nuit, a-t-il dit au juge.

Face à ces accusations, Grégory Gay envisage désormais de porter plainte pour dénonciation calomnieuse. Les enquêteurs, eux, devront vérifier la véracité de chacun des nouveaux éléments rapportés par Jonathann Daval.

L’avocat des proches d’Alexia Daval n’en revenait pas, expliquant que leur clients étaient abasourdis face à cette nouvelle version. L’enquête reprend donc et pourrait réserver de nouveaux rebondissements.

Source

In the Spotlight

Aimez-vous le visage de la nouvelle Marianne ?

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Ce n’est pas une FEMEN, c’est déjà une réussite La nouvelle Marianne, dévoilée jeudi par Emmanuel Macron est représentée de profil, les cheveux au vent, coiffée d’un bonnet phrygien bardé d’une cocarde et le regard [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*