Algérie : 57 ex-hauts responsables au tribunal de Sidi M’hamed

À la veille du 13e vendredi de la Révolution du 22 Février, les « décideurs » semblent vouloir donner un signal fort au peuple algérien en précipitant les choses et en voulant marquer les esprits de sorte à ce que l’on puisse croire qu’il a été entendu. En effet cette mise en scène où l’on peut voir arriver et entrer un à un d’anciens hauts responsables dans l’enceinte du tribunal entre deux haies de gendarmes et sous les huées des citoyens criant « klitou leblad ya esserakine » ou « vous avez dilapidé le pays , bande de voleurs », ne peut être interprétée que comme une réponse aux revendications du peuple.

Sauf que les revendications populaires ne consistent pas à faire juger les responsables dans l’immédiat et dans la précipitation, par des juges exerçant au sein du même système et sous un gouvernement rejeté par le peuple.

Le peuple n’a cessé et n’a de cesse de demander la fin du système et le départ de toutes celles et tous ceux qui ont, de près ou de loin, participé à la faillite générale du pays, à commencer par Abdelkader Bensalah et le gouvernement Bedoui. Le peuple exige la mise en place d’un gouvernement de transition composé de jeunes n’ayant rien eu à voir avec le système mafieux, afin  d’organiser des élections propres et transparentes, après l’épuration et la mise à jour du fichier électoral. Les poursuites judiciaires peuvent attendre après avoir émis des ISTN à l’encontre de toutes celles et tous ceux susceptibles d’être poursuivis.

Dernier point ! Très curieux d’observer le silence des médias hexagonaux, comme toujours très lents à la détente dès qu’il s’agit de commenter l’actualité algérienne.

15h09. Devant le tribunal de Sidi M’hamed, des citoyens rassemblés ont appelé à une justice équitable et à l’incarcération des corrompus

14h29. Les frères Kouninef sont arrivés à leur tour au tribunal de Sidi M’hamed.

14h23. Tous les accès menant au tribunal de Sidi M’hamed sont bloqués par la police.

14h15. Sellal, Ouyahia, des anciens ministres et le wali d’Alger comparaissent actuellement devant le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed dans le cadre de l’enquête sur AlI Haddad (ENTV).

14h01. Soixante personnalités sont concernées par les enquêtes, selon Dzair News.

 13h58. Plusieurs anciens hauts responsables sont arrivés au tribunal de Sidi M’hamed : il s’agit de Sellal, Ouyahia, Amara Benyounes, Abdelghani Zaalane, Abdelkader Zoukh et Karim Djoudi.

Les ex-Premiers ministres Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia, l’ex-wali d’Alger Abdelkader Zoukh, l’ex-ministre Amara Benyounes et l’ex-président du FCE Ali Haddad sont arrivés ce jeudi au tribunal de Sidi M’hamed, a-t-on constaté sur place.

Selon la chaîne de télévision El Bilad, les personnalités ont été entendues dans le cadre d’affaires liées à la corruption.

Des images montrent l’arrivée des responsables au tribunal, qui a fait l’objet d’un important dispositif sécuritaire, sont diffusées par des chaînes de télévision privées et sur les réseaux sociaux.

Photo d’illustration : Tribunal de Sidi-M’hamed à Alger – Photo S. El Haddad.

Yacine Babouche

: Afrique Monde

In the Spotlight

L’HISTOIRE DE LA FAMILLE AU COEUR DU POUVOIR

by bishba in CONTRIBUTION 0

«La famille est un ennemi en politique, il faut l’en éloigner le plus loin possible», aimait théoriser le chantre de la Négritude, Léopold Sédar Senghor. Cette maxime, les différents Présidents du Sénégal ne semblent pas [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*