Aliko Dangote : «Les pays africains francophones ne contrôlent pas leurs économies »

aliko-dangoteLe serial entrepreneur nigérian, Aliko Dangote n’est pas allé du dos de la cuillère lorsqu’il s’était agi de se prononcer sur les économies des pays africains. Dans un entretien accordé à Africa 24, l’entrepreneur nigérian pense que les pays africains ne contrôlent pas leurs économies et que celles-ci sont contrôlées par des étrangers.

«Vous avez dû lire les difficultés qu’on a pu avoir au Sénégal à cause d’un concurrent qui était français alors que nous sommes anglophones. Mais tout cela est dernière nous, car les difficultés ne nous arrêtent pas, nous aimons les défis», raconte M. Dangote qui abordait ainsi la construction de sa cimenterie au Sénégal.

Fort de cette expérience, le milliardaire nigérian avance que le problème des pays africains francophones est qu’ils n’ont pas assez de prise sur leurs propres économies.

«La différence qu’il y a entre les pays francophones et le Nigeria est que nous avons pris notre destinée en main, nous contrôlons l’économie de notre pays. Je m’excuse auprès des personnes à qui cela pourrait déplaire, mais au Nigéria, nous contrôlons notre économie, ce qui n’est pas le cas de la plupart des pays francophones où les nationaux n’ont aucune emprise sur leur économie. Ces économies sont contrôlées par des étrangers qui parfois dictent leurs conditions aux gouvernements et à tout le monde», a-t-il indiqué

Mais en termes de difficultés dans son déploiement en Afrique, Aliko Dangote n’en a pas rencontré que dans les pays francophones africains. Au niveau de certains pays anglophones aussi, la tâche a été rude pour lui.

En effet, Dangote a également rencontré des difficultés en Tanzanie. Par contre, l’homme d’affaires nigérian a été reçu à bras ouverts au Cameroun par le président Paul Biya qui lui a accordé des facilités d’investissements.

© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*