ALIOUNE NDOYE SUR LE DEGUERPISSEMENT DE PETERSEN-FAIDHERBE «IL EST TEMPS D’AGIR, DE RENDRE ACCUEILLANT LA CAPITALE ET DE RESPECTER LA LOI»

ALIOUNE NDOYE le maire de Dakar-Plateau
ALIOUNE NDOYE le maire de Dakar-Plateau
ALIOUNE NDOYE le maire de Dakar-Plateau

Pour mieux informer l’opinion publique sur l’opération de déguerpissement des sites de Petersen et de Faidherbe et éviter tout malentendu, le maire de Dakar-Plateau, Alioune Ndoye s’est voulu très clair.

En effet, a-t-il laissé entendre, les occupants de ces lieux ont été avertis il y a longtemps. Mieux, il soutient que la mairie, plus que des sommations, a fait des insertions dans des journaux pour permettre aux occupants irréguliers des voies publiques de prendre toutes les dispositions nécessaires.  Donc il ne reste plus qu’à agir et rendre accueillant la capitale mais aussi respecter la loi.

Le maire de Dakar-Plateau, Alioune Ndoye, évitant toute mal compréhension au sujet du déguerpissement des occupants irréguliers des espaces publiques de sa commune, et voulant répondant aux ambulants qui avancent n’avoir pas été avertis concernant l’opération de désencombrement des sites de Petersen et de l’avenue Faidherbe, a donné ses explications. Il s’adresse ainsi à l’opinion nationale et internationale sur le déroulement  de cette opération de décongestion.
En effet, selon l’édile de la commune de Dakar-Plateau, la marie a fait plus qu’une sommation, elle a fait de son mieux pour prévenir les occupants des ces lieux. «Nous avons fait plus qu’une sommation. Nous avons avisé tous les occupants de ces sites, nous avons même fait des communiqués à travers tous les medias de la place». Selon le maire qui se prononçait sur les antennes de Sud-Fm,  la collectivité locale «a même payé l’Ancar pour prévenir ceux parmi, les occupants, qui détiennent des autorisations, afin qu’il puisse venir s’identifier au niveau de la mairie avant la date butoir».
Il a rappelé qu’il est à sa sixième année à la tête de cette mairie, mais n’a jamais utilisé la force ou la violence. «J’ai toujours privilégié le dialogue dans tout ce que j’ambitionne de faire dans cette collectivité.  Mais je ne peux pas, quand-même, être tolérant au point de ne pas jouer mon rôle en tant que responsable de cette commune et chargée d’y faire régner l’ordre. Je ne veux plus qu’à chaque fois que je me retrouve avec mes paires, que l’on me face la même reproche, à savoir que je ne rempli pas ma tâche comme il se doit».
Le maire de la commune de Dakar Plateau estime qu’il est temps d’agir et rendre accueillant la capitale mais aussi de respecter la loi.  Cependant, pour être claire,  M. Ndoye tient relever que «l’opération de désencombrement ne vise pas seulement les marchands ambulants parce que ces derniers ne représentent même pas 5%  des délogés. Nous visons tous ceux qui occupent la voie et la place publique de Dakar-Plateau de façon anarchique, que ce soit des ambulants, tabliers, propriétaires de gargotes ou autres acteurs».
Tout en précisant que la mairie ne compte pas tout enlever car les vendeurs qui sont collées au marché et qui sont les premiers installés ne seront pas concernés. «Mais ceux qui ne respectent pas les normes et qui occupent la chaussé, vont forcement céder ces espaces et ce, même en dehors du marché.
Parce qu’aussi ceux qui sont en plein centre ville, aux abords de l’Assemblée nationale, de l’IFAN (Musée-ndlr) installant des garages sauvages ne seront pas épargnés», rassure-t-il. Et de lancer: «Il est temps de travailler et de développer la ville de Dakar car elle appartient à tout le monde et chacun doit y jouer sa partition».
ALIMATOU DIAGNE
In the Spotlight

TOUBA: 300 DEPOTS CLANDESTINS DE MEDICAMENTS

by bishba in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

La ville de Touba abrite à elle seule plus de 300 dépôts clandestins de faux médicaments, contre une quarantaine de d’officines de pharmacie. La révélation a été faite, sur la Rfm, par le président de [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*