Alpha Condé: «l’isolement et la stigmatisation sont plus nocifs que l’épidémie à virus Ebola»

Alpha Condé: «l’isolement et la stigmatisation sont plus nocifs que l’épidémie à virus Ebola»
Alpha Condé: «l’isolement et la stigmatisation sont plus nocifs que l’épidémie à virus Ebola»
Alpha Condé: «l’isolement et la stigmatisation sont plus nocifs que l’épidémie à virus Ebola»

Alpha Condé dont la Guinée qu’il préside est l’un des pays d’Afrique de l’Ouest ayant enregistré le plus grand nombre de morts dus au virus Ebola, a estimé, samedi à Dakar que l’isolement et la stigmatisation dus à l’épidémie sont plus nocifs que la maladie elle-même. 

«La famille francophone s’est  mobilisée  pour apporter à la Guinée le soutien attendu en vue du renforcement de son système sanitaire», a déclaré Alpha Condé au XVe sommet de la Francophonie, qui s’est ouvert à Dakar. Du coup, le président guinéen estime que l’isolement et la stigmatisation dont son pays souffre depuis l’apparition de la maladie, «sont plus nocifs que l’épidémie à virus Ebola elle-même».

Pourtant, se fondant sur la visite effectuée vendredi 28 novembre 2014 par le président François Hollande en Guinée, l’homme fort de Conakry est d’avis  que les pays affectés par le virus Ebola sont fréquentables.

Le Sénégal avait fermé ses frontières avec la Guinée avant de les rouvrir partiellement à l’approche du sommet de la Francophonie. Comme la CEDEAO, Alpha Condé a régulièrement dénoncé cette mesure de fermeture des frontières, estimant que son voisin sénégalais manque «d’humanisme».

Baba Mballo
© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*