Aly Ngouille NDIAYE : « on ne peut que compter sur les prières en cas d’incidents»

Voilà une bonne et claire façon de dégager ses responsabilités. Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique veut prendre la municipalité de Tivaouane pour responsable de tout  « incident malheureux » qui surviendrait  durant le Gamou  prévu le 19 novembre prochain.   

Présidant une réunion préparatoire de l’évènement, Aly Ngouille NDIAYE  a déploré certains manquements qui relèveraient non pas de l’Etat mais de la commune de Tivaouane.

« C’est inadmissible qu’une ville comme Tivaouane n’ait pas de bouches d’incendie (…) Vous êtes négligents, vous les maires. Et je pense que c’est une vraie négligence que de rassembler des millions de personnes dans un endroit sans bouches d’incendie. Actuellement, on ne peut que compter sur les prières en cas d’incidents malheureux », a déclaré le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, devant les caméras. Une façon de dire que l’Etat a fait son devoir, s’il y a pépin, c’est du côté de la mairie.

Sentant le coup fourré, le maire de la commune, Mamadou SY MBENGUE, n’a pas hésité à lui porter la réplique. « Les maires ne sont pas négligents mais désarmés. Ils n’ont pas de moyens », a-t-il rétorqué.

A quoi servent ces milliards de budget du ministère de l’Intérieur s’il faut compter sur les prières en cas d’incidents malheureux ?

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*