AMADOU TIDIANE WANE: «Abdou Diouf était un roi fainéant (…) Il n’a jamais rien conquis, il a tout acquis»

AMADOU TIDIANE WANE: «Abdou Diouf était un roi fainéant (…) Il n’a jamais rien conquis, il a tout acquis»

Lors de la cérémonie de dédicace de son livre, «De Collin à Diouf, un chaume du mil au cœur du pouvoir» à Harmattan Sénégal ce samedi, Amadou Tidiane Wane, ancien conseiller du Président Diouf, a indiqué que ce dernier était un peu «un roi fainéant», qui aimait beaucoup se reposer sur les autres, en leur déléguant des tâches, notamment sur Jean Collin et, vers la fin de son règne, sur Ousmane Tanor Dieng. «Abdou Diouf n’a jamais rien conquis, il a tout acquis. Jean Collin avait la partie administrative du Parti qu’il tenait très bien, Moustapha Niasse tenait la partie politique, Madia Diop, la partie syndicale et Diouf était là», a expliqué Amadou Tidiane Wane, lors de la cérémonie de dédicace de son livre.

Sur la situation actuelle du Parti socialiste, Amadou Tidiane Wane, qui salue le soutien qu’Abdou Diouf lui a beaucoup apporté, à l’époque, regrette toutefois son inaction en faveur du Parti socialiste. «Il regarde le Ps en déliquescence et n’ose pas dire un mot à Ousmane Tanor Dieng et Khalifa Sall», argue Amadou Tidiane Wane, faisant allusion à Abdou Diouf.

M. Wane de regretter la situation actuelle du Ps, qui était le parti le plus structuré du Sénégal et qui, dit-il, avait un budget de 18 millions de dollars, 120 véhicules L200 et implanté dans toutes les parties du pays. «J’ai été chassé du Ps, car je n’étais pas d’accord avec le congrès sans débat. J’avais dit à Diouf que Tanor nous mène droit au mur», dit-il, rappelant le contexte des démissions de Moustapha Niasse, Djibo Ka etc.

Par ailleurs, il laisse entendre aussi qu’Abdou Diouf a fait du tort au Sénégal, avec la libéralisation politique et syndicale sans encadrement, avec son concept (Diakka ba ngi ni ku mën na nodd).

La cérémonie a noté la présence du professeur Abdoulaye Bathily, du vérificateur général d’Etat, François Collin, fils de Jean Collin. Le Colonel Birane Wane, ancien aide de camp de Senghor et l’écrivain Hamidou Dia, conseiller spécial du Président étaient présents et faisaient partie des intervenants.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*