AMARA TRAORÉ, ANCIEN COACH DES LIONS « J’ATTENDS LE MATCH REFERENCE DU DUO SADIO MANE-DIAO BALDE KEÏTA »

L’ancien sélectionneur des Lions, Amara Traoré, dit miser sur “un match référence” du duo Sadio Mané-Keita Baldé avec l’équipe nationale, pour voir ces deux internationaux sénégalais assumer leur statut de stars de l’actuelle Tanière.

L’ancien attaquant des Lions a également soutenu que l’équipe nationale du Sénégal doit jouer contre l’Afrique du Sud, le 10 novembre prochain, “un match intelligent alliant l’application à l’audace”, pour espérer ’’un résultat positif’’, un nul ou une victoire.

Selon toujours Amara Traoré, des supporters de l’équipe nationale ont souvent eu “des jugements hâtifs et injustes’’ envers Khadim Ndiaye, le portier des Lions qui, estime-t-il n’a jamais causé de souci en sélection.

“Comme El Hadj Diouf avec le match contre le Maroc à Dakar, en éliminatoires de la Coupe du monde 2002, j’attends un match référence de ces deux joueurs qui ont d’immenses qualités”, a indiqué l’ancien sélectionneur national.

Interrogé sur l’apport de ces deux joueurs en équipe nationale, Amara Traoré dit les voir comme des éléments complémentaires. “Ces deux footballeurs peuvent perturber le sommeil de n’importe quelle équipe à travers le monde, mais j’attends encore de voir leur match référence ensemble”, a dit l’ancien attaquant des Lions, évoquant “les qualités incroyables” de ces deux footballeurs.

“Ensemble, ils peuvent apporter tout à l’équipe nationale”, a estimé Amara Traoré, qui a évolué pendant plusieurs années en sélection nationale, avant de devenir le patron technique de la Tanière de 2009 à 2012. “J’imagine ces deux footballeurs évoluer ensemble parce qu’ils ont des qualités complémentaires”, a insisté l’ancien entraîneur de la Linguère de Saint-Louis et
du Jaraaf de Dakar.
 
Il dit avoir “grand espoir qu’ils sortiront ce match référence contre l’Afrique du Sud, pour aider l’équipe nationale à se qualifier en Coupe du monde”, a-t-il par ailleurs ajouté au sujet de Mané et Baldé, nominés pour le titre de Ballon d’or africain 2017.

Leader du groupe D avec huit points, le Sénégal sera qualifié pour le Mondial 2018 en Russie, en cas de victoire, le 10 novembre prochain, à Polokwane, contre l’Afrique du Sud (4 points). Les deux autres équipes du même groupe, le Burkina Faso (6 points) et le Cap Vert (6 points), joueront leur dernier match en même temps que celui devant opposer les Lions aux Bafana-Bafana, le 14 novembre.
 
LES LIONS DOIVENT SORTIR “UN MATCH INTELLIGENT”
 
L’équipe nationale du Sénégal doit jouer contre l’Afrique du Sud, le 10 novembre prochain, “un match intelligent alliant l’application à l’audace”, pour espérer ’’un résultat positif’’, un nul ou une victoire, a déclaré l’ancien sélectionneur des lions du football, Amara Traoré, dans un entretien avec l’APS.
 
“Nous devons nous attendre à un match difficile avec tout ce qui s’est passé autour de cette rencontre”, a-t-il dit, en allusion à la reprogrammation de ce match initialement joué en novembre 2016.
 
La Fédération internationale de football a décidé de sa reprogrammation, arguant que le résultat de cette rencontre avait été manipulé par l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey, depuis radié à vie de toute activité liée au football.
 
Selon Amara Traoré, il ne sert à rien d’aller à l’abordage lors de cette rencontre. “C’est un match où il faut aller chercher un résultat positif qui peut être un nul ou une victoire”, a indiqué le technicien, selon qui les Bafana-Bafana joueront cette rencontre le couteau entre les dents. “C’est aux Lions d’être compacts, solidaires et appliqués au cours de la rencontre, avant de prendre toutes les opportunités qui pourront s’offrir à eux”, a suggéré l’ancien attaquant international.
 
Les Bafana-Bafana “ne sont pas des manchots et ils l’ont démontré contre les Etalons du Burkina Faso (victoire 3-1)”, a-t-il averti, avant d’ajouter : “La concentration doit être de mise aussi bien sur les phases défensives qu’offensives”.

“Nos gars étaient dans le coup à Ouagadougou jusqu’à cette erreur d’inattention ayant mené à l’ouverture du score”, a fait valoir Amara Traoré, estimant que le Sénégal devra également bien gérer les premières minutes du match de Polokwane contre l’Afrique du Sud.

Mais le Sénégal est appelé à faire preuve d’audace, en plus de faire preuve d’application et de vigilance, comme lors du match contre les Requins Bleus du Cap-Vert, battus (0-2) par les Lions lors de la précédente journée, à Praia.

Contre l’adversaire capverdien, “la victoire était impérative pour se relancer, après les deux nuls (0-0 et 2-2) concédés contre le Burkina Faso, alors que contre l’Afrique du Sud, le Sénégal peut se contenter d’un point”, a fait valoir le technicien sénégalais.

“L’Afrique du Sud est obligée de remporter ses deux matchs pour se qualifier, donc au Sénégal de réussir la manche aller chez l’adversaire”, a conclu Amara Traoré.
 
KHADIM NDIAYE A ÉTÉ SOUVENT “VICTIME DE JUGEMENTS INJUSTES”
 
Des supporters de l’équipe nationale ont souvent eu “des jugements hâtifs et injustes’’ envers Khadim Ndiaye, le portier des Lions qui n’a jamais causé de souci en sélection, a laissé entendre, Amara Traoré, l’ancien sélectionneur national.
 
“En vérité, Khadim (Ndiaye) n’a jamais été un problème en sélection, il a été toujours performant quand on l’aligne et quand il ne joue pas, il reste un coéquipier modèle”, a estimé l’ancien sélectionneur national relevant qu’il a été l’objet de “jugements injustes”.

Amara Traoré a été le premier sélectionneur national à appeler l’ancien gardien de but de la Linguère de Saint-Louis à l’occasion d’un match amical contre la Grèce (2-1). “Si on doit se baser sur ses seules performances, on ne peut pas le sortir de l’équipe nationale”, a-t-il dit, rappelant avoir, par souci tactique, titulariser Bouna Coundoul à sa place lors d’un match contre le Cameroun à Yaoundé en 2011. “J’avais surpris tout le monde parce que j’avais appris que les Camerounais avaient basé leur préparation sur lui”, a indiqué l’ancien sélectionneur.

“C’est uniquement pour cette raison que j’avais titularisé Coundoul qui avait sorti le match référence ce soir-là”, s’est souvenu Amara Traoré, informant que c’est à partir de ce moment que ce dernier s’est imposé comme titulaire.
“Mais Khadim (Ndiaye) est resté zen, travailleur et surtout coéquipier modèle”, a souligné Amara Traoré, appelant le gardien du Horoya AC (élite guinéenne) à redoubler de vigilance.
 
“C’est quand les choses se passent bien qu’il faudra redoubler de vigilance parce que les choses vont très vite en football”, a conseillé l’ancien entraîneur de la Linguère de Saint-Louis à son ancien portier.

Auteur de trois sorties de grande classe avec les Lions (deux fois contre le Burkina Faso et contre le Cap Vert), Khadim Ndiaye assure un intérim réussi derrière le Rennais Abdoulaye Diallo.
 
Ce dernier blessé et forfait depuis la double confrontation contre les Etalons du Burkina Faso (3-ème et 4ème journée en éliminatoires de la Coupe du monde) en septembre dernier, n’est pas réapparu dans le groupe de performance du coach Aliou Cissé. Amara Traoré attend de son ancien portier en club (Linguère et Horoya AC) qu’il élève encore son niveau tout en gommant les petites erreurs. “Il a acquis beaucoup d’expérience mais il peut encore faire mieux”, a-t-il dit, rappelant que toutes les grandes équipes qui gagnent disposent de grands portiers.

(Avec APS)

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*