AMENAGEMENT DU SITE PROVISOIRE A LAT DIOR Les commerçants de Sandaga donnent le feu vert

Bâtiment principal du marché Sandaga
Bâtiment principal du marché Sandaga
Bâtiment principal du marché Sandaga

Les autorités ont finalement trouvé un compromis avec les 924 commerçants affectés par la fermeture du bâtiment principal du marché Sandaga. A la sortie d’une rencontre tenue hier, mardi 22 octobre dans la salle du conseil municipal de Dakar, les délégués des différents secteurs ont finalement donné carte blanche à la mairie de Dakar d’effectuer les travaux d’aménagement sur le site de recasement provisoire de Lat Dior.

Après la première réunion tenue dans les locaux de la préfecture de Dakar, le lundi 21 octobre dernier sur les modalités de recensement et de recasement dans un site provisoire, les commerçants du marché Sandaga se sont encore retrouvés hier, mardi 22 octobre dans la salle du conseil municipal de Dakar pour entériner les différentes propositions sorties de cette rencontre avec le préfet. Chaque secteur d’activités exerçant dans le marché était représenté par un délégué à cette réunion qui a duré plus de quatre tours d’horloge.

Des marchants de viande aux tailleurs en passant par les vendeurs d’œufs, des prêts à porter, des légumes pour ne citer que ceux-la, chaque secteur d’activité avait son représentant dans la salle. Au total, ils étaient une dizaine à prendre part à cette rencontre présidée par Pape Ibrahima Ndao, chef de la division des halles et marchés de la ville de Dakar et dont l’ordre du jour porte sur la validation de la feuille de route proposée lors de la première séance de discussion avec le préfet de Dakar, Alioune Badara Diop.

A l’extérieur, une petite foule homogène composé de jeunes, adultes et personnes du troisième âge, tous de sexe masculin, fait le pied de grue. Mais, l’attente a été longue comme en témoignent les nombreux va-et-vient entre les blancs public sur l’esplanade de l’hôtel de ville et l’escalier principal menant au premier étage où se trouve la salle de délibération du conseil municipal qui abrite cette rencontre.

«On est là pour voir si tout se passe bien. Car on veut éviter toute surprise sur la liste des ayants droit au recasement», a soutenu un jeune vendeur d’œufs qui assure pourtant ne point douter de la franchise de son délégué. A l’image de ce jeune homme, la plus part des personnes trouvées dans le jardin de l’hôtel de ville soutiennent la même chose. «Nous sommes là pour accompagner nos délégués qui ont toute notre confiance», clament-ils.

Après plus de trois heures de discussions et de réglage, par petit groupe, sourire aux lèvres, accompagnées de poignées de mains par-ci et par-là, les délégués libèrent enfin la salle, en prenant la direction des escaliers pour le jardin ou les amis attendaient avec impatience le compte-rendu. «Je ne peux rien vous dire en ce moment, il faut que je rende compte d’abord à ma base qui m’attend dehors. Maintenant tout ce que je peux vous assurer, c’est que la rencontre à tiré en longueur, mais elle a été bénéfique pour nous tous», a déclaré Mansour Ndiaye, délégué des vendeurs de «thiouraye».

De son coté, Pape Ibrahima Ndao, chef de la division des halles et marchés de la ville de Dakar, président de séance, a également salué l’esprit de bonne foi des marchands qui, selon lui, partagent. «La rencontre d’aujourd’hui s’inscrit dans le cadre du processus de recasement des marchands qui ont été affectés par la fermeture provisoire du marché Sandaga. On est quasiment d’accord sur tout. Le plan d’aménagement qui leur est proposé les agrée et le recensement a été validé par la commission. Ils ont formulé certaines recommandations allant dans le sens du gardiennage, de la surveillance, de l’accès à l’eau, à l’électricité. Nous allons donc essayer d’apporter satisfaction à ces avis», a-t-il affirmé à la sortie de cette rencontre.

 Les marchants recasés aussitôt après les travaux d’aménagement

L’ouverture du site de Lat Dior devant servir d’accueil provisoire aux 924 commerçants impactées par la fermeture du marché Sandaga le vendredi 18 octobre dernier par arrêté préfectoral se fera dans les prochains jours si l’on en a croit au chef de la division des halles et marchés de la ville de Dakar.

Pape Ibrahima Ndao a assuré hier, à la sortie de la réunion que l’entreprise en charge d’effectuer les travaux d’aménagement dudit site n’attendait que la tenue de cette rencontre pour commencer le travail. «On n’a attendait que la tenue de cette réunion pour donner des instructions à l’entreprise en charge de l’aménagement du site afin qu’elle commence les travaux», a-t-il dit. Tout en assurant que «l’ouverture du site se fera aussitôt que les travaux d’aménagement prennent fin».

Nando Cabral Gomis

In the Spotlight

L’Afrique, Cette Poubelle À Ciel Ouvert

by bishba in CONTRIBUTION 0

Le mois de Ramadan est le moment idéal pour les vendeurs de poison d’écouler leur stock. Vendredi dernier, le service départemental du commerce de Pikine a annoncé avoir retiré du marché près de 14 tonnes [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*