Aminata Touré sur la manifestation du Pds : «On ne peut pas installer une campagne électorale permanente»

Aminata Mimi Touré Premier Ministre
Aminata Mimi Touré Premier Ministre
Aminata Mimi Touré Premier Ministre

Aminata Touré sur la manifestation du Pds  «On ne peut pas installer une campagne électorale permanente» Le Premier ministre sénégalais, Aminata Touré, a déclaré mardi à Dakar qu’il était «inacceptable» de vouloir installer le pays dans une campagne électorale permanente, faisant allusion à la marche du Parti démocratique sénégalais (Pds, opposition).

«Le droit de marche est un droit constitutionnel et est réglementé, mais il faut comprendre que la démocratie n’a pas pour vocation d’installer l’instabilité dans un pays (…) car on ne peut pas installer ce pays dans une campagne électorale permanente, ce n’est pas acceptable et ce ne sera pas le cas», a-t-elle dit.

Interpellée sur la marche du Pds qui s’est déroulée le même jour, Mme Touré a dit : «Il y a des élections à venir et les organisations exercent le droit que leur confère la Constitution, mais l’Etat a la responsabilité d’assurer la sécurité des citoyens et leur libre circulation et l’Etat exercera cette obligation de manière claire».

Sur le plan politique, elle a annoncé «le répondant qu’il faut». «Nous ne sommes pas des manchots, si nous étions des manchots nous n’en serions pas là, (…) mais en tout état de cause, toute tentative de déstabilisation ne sera pas acceptée et les Sénégalais ne l’accepteront pas».

Le plus important, pour le chef du gouvernement, c’est le travail qui reste à accomplir comme celui de la mise en œuvre du programme national de la bourse familiale octroyée aux 50.000 ménages les plus démunis au Sénégal.

Il y a, a rappelé le Premier ministre, «des défis de développement devant (nous) que nous comptons relever, mais dans le respect de l’ordre et de la discipline». Aminata Touré s’exprimait au sortir d’un Conseil interministériel sur la sécurité dans les campus pédagogiques et sociaux, au cours duquel elle a regretté l’augmentation de la violence dans les universités.

Aps

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*