Angleterre / France : Alors que l’Élysée coûte 130 millions €, Elisabeth II atteint à peine 46 !

C’est dire à quel point la France n’a jamais abandonné les fastes de la monarchie tout en la critiquant à longueur de temps. En réalité, la mafia maçonnique a coupé la tête du roi et massacré son peuple lors de la révolution pour pouvoir profiter des mêmes privilèges et certainement pas pour en faire profiter les pauvres citoyens. Du coup les Anglais ne se sont pas rendu coupables de régicide, ils ont une monarchie parlementaire plus efficace qu’en France et qui leur coûte beaucoup moins cher !

 La présidence de la République Française bat bien des records de dépenses, aux frais des contribuables.
Un argument pour la restauration de la monarchie en France ?
Comme disent les Allemands, c’est Wie Gott in Frankreich à l’Élysée. Avec 113 millions d’euros de dépenses par an relevées à l’Élysée, la reine Elisabeth est battue à plates coutures. Les dépenses de Buckingham pour subvenir aux besoins de la Reine et du duc d’Edimbourg ne se seraient en effet élevées qu’à 45,6 millions d’euros sur l’année fiscale 2009-2010, selon les chiffres publiés par sa Majesté.
Si on en croit MyEurop, les  Luxembourgeois paient ainsi chacun 17,7 euros pour entretenir les Grands-ducs de Luxembourg, une somme très supérieure à la Norvège (5,77 euros), aux Pays-Bas (2,38 euros) et au Danemark (2,30 euros). Après la Suède (1,31 euro) et la Belgique (1,28 euro), le Royaume-Uni (0,79 euro) et l’Espagne (0,20 euro). En toute logique, plus un pays est grand, moins sa classe royale pèse sur les contribuables.
Or, pour la France on est donc à 1,73 euro par personne, (ou plus exactement 4,52 euros par contribuable assujetti à l’Impôt sur le revenu).
Notez bien : « jamais, la souveraine britannique, H.E.R Elisabeth II n’oserait s’offrir 12.000 euros de frais de bouche par jour – incluant les grands crus, ni même 200.000 livres de fleurs par an (près de 240.000 euros) (lire le DailyMail qui a ce titre assez drôle : Austerity, moi ? Nicolas Sarkozy spends £10k a day on food and keeps 121 cars under his palace).
Alors certes, comme le note Challenges, la transparence a progressé. Mais tout ceci est encore un argument de plus pour la restauration d’un roi en France. D’ailleurs la transparence n’est pas une caractéristique de l’Élysée uniquement : la famille royale espagnole la pratique également.
Comme en France on fait les choses bien, on a deux prétendants, tout deux professionnels, ni fonctionnaires ni avocats. Louis XX, duc d’Anjou, l’héritier des Bourbons, est manager d’une banque, tandis que Jean d’Orléans, duc de Vendome est consultant.
Question : comment revenir à une monarchie dans un système républicain ? Réponse : voter pour un parti royaliste, dont le président élu se désistera au profit du roi (c’est ce que promet Patrick de Villenoisy, d’Alliance Royale). En plus, cela permettrait de rendre la création d’un équivalent du Saint Empire Romain Germanique possible en Europe, avec tout ce que cela promettrait en termes de décentralisation.
En tout cas, ça n’est pas en continuant à voter UMPS que nous aurons un quelconque levier d’action sur les dirigeants.
Par Le parisien libéral. Contrepoints

: Afrique Monde

In the Spotlight

le lieu et la date de l’inhumation de Bruno Diatta

by Babacar Diop in Nécrologie - Avis de Décès 0

Bruno Diatta sera inhumé jeudi prochain à Dakar. La famille du défunt a pris cette décision hier soir. Selon la Rfm, qui donne l’information, citant un membre de la famille du disparu, le chef de [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*