Annan contre la réélection de Nkurunziza

La Constitution burundaise n’autorisait pas Pierre Nkurunziza à être candidat à la présidentielle de son pays, l’année dernière, a affirmé Kofi Annan.

Image copyrightAFP
Image captionKofi Annan, ancien secrétaire général de l’ONU

“La candidature de M. Nkurunziza était anticonstitutionnelle”, a-t-il dit à la BBC.

Image copyright
Image captionPierre Nkurunziza

Le chef de l’Etat burundais n’est pas prêt à entretenir le dialogue avec l’opposition de son pays, selon l’ancien secrétaire général de l’ONU.

La décision de Pierre Nkurunziza de se présenter à la présidentielle de 2015 a engendré une crise politique à l’origine de la mort de centaines de personnes au Burundi.

Le chef de l’Etat burundais s’est fait réélire lors d’un scrutin boycotté par l’opposition en juillet dernier.

Kofi Annan souhaite par ailleurs que la communauté internationale mette davantage d’argent à la disposition de certains pays africains, dont l’Ethiopie, qui sont confrontés à la sécheresse.

Les pays d’Afrique de l’Est faisant face à cette calamité naturelle sont oubliés par les dirigeants, qui consacrent leurs efforts à la Syrie et aux pays du Moyen-Orient, selon M. Annan.

www.France24.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*