Annoncé au Radisson Blu Obama logeait à la Résidence de l'Ambassadeur.

Les communicants américains avaient annoncé, à grand renfort de publicité, que “l’homme le plus puissant du monde” allait, lors de son séjour sous nos tropiques, loger au Radisson Blu. pourtant, il n’en a rien été. Retour sur un camouflage en règle, dans la pure tradition yankee!barack obama a dakar

La réputation de “connait tout” pompeusement collée à l’homo senegalensis vient de prendre un sacré coup avec la visite du président américain. Et comment? Imaginez que nos compatriotes jusqu’à des niveaux insoupçonnés, étaient à des années lumières de se douter que le lieu de résidence de celui qui vient de séjourner dans notre pays, leur a été caché, d’un bout à l’autre pour des raisons évidentes de sécurité.

” Contrairement à ce que croit l’opinion publique, Barack Obama ne logeait pas au Radisson Blu, mais à la Résidence de l’Ambassadeur des Etats-Unis, Lewis Lukens, sise dans l’enceinte du nouveau bâtiment, une sorte de bunker inauguré récemment aux almadies qui allie deux exigences fondamentales que sont la sécurité et l’environnement”. La confidence est d’un élément des renseignements généraux du Sénégal, qui soutient n’avoir “découvert le pot aux roses” qu’après le départ du chef de l’exécutif américain en direction du pays de Nelson Mandéla. Tout au plus, c’est la garde rapprochée de l’hôte du président Macky Sall, qui avait pris ses aises au niveau du célèbre hôtel haut de gamme de la corniche.

Chat échaudé

Pourtant, tranche un homme de l’art qui en connait un bout sur les pratiques diplomatiques et consulaires. ” Il n y a rien de nouveau sous le soleil”. Et d’y aller de son laïus, pardon, de son éclairage. ” C’est une tradition de manipulation très ancrée dans la culture américaine ou l’obsession sécuritaire vire, par moment en une sorte de paranoïa.

Et , comme le dit l’adage, chat échaudé craint l’eau froide. Je veux parler de l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy et surtout des attentats du World trade center”. Notre interlocuteur, un tantinet prolixe, d’en rajouter une couche : ” D’ailleurs je ne vous apprends rien, en vous disant que le cortège du président américain comprend toujours deux voitures identiques. La censure populaire laisse même entendre que le fameux avion de commandement de Barack Obama, baptisé Air Force One a une doublure pour parer à toute éventualité.

C’est dire…” Si on y ajoute la recrudescence de la menace terroriste, notamment au Sahel. Nos sources restent d’avis que les américains. qui ne comptent pas que des amis à travers le monde, étaient dans leur rôle: se mettre à l’abri de mauvaises surprises.

In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*