Ansoumana DIONE : "le Président Macky SALL n'est pas un homme juste et ceci est très dangereux pour notre pays."

ansoumana-dione-macky-sall-et-les-talibesIl n’y a pas plus grave pour un pays que d’avoir un Président de la République qui n’est pas juste. Ces propos sont du Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), Ansoumana DIONE. Pour lui, c’est cela même que vit actuellement le Sénégal, avec le chef de l’Etat Macky SALL qu’il qualifie comme étant un homme injuste. Et, il tient à le dire à quiconque veut l’entendre: le Sénégal est en danger. Oui et ce sont pas les nombreux citoyens qui payent très souvent les frais du grave phénomène de l’errance des malades mentaux, qui diront le contraire. Depuis son accession au pouvoir, Ansoumana DIONE et compagnie n’ont plus accès à leur Siège de Kaolack, construit sur leur propre terrain de 4 hectares, par le Président Abdoulaye WADE pour y prendre gratuitement en charge ces milliers de malades mentaux errant à travers le pays. 

Justement, c’est parce que tout simplement que nous avons un Président de la République, son Excellence Monsieur Macky SALL, qui n’est pas juste, que cette structure qui devait nous permettre d’apporter toute l’assistance nécessaire à cette frange la plus vulnérable de notre société, jusqu’ici abandonnée à elle-même, a été illégalement et arbitrairement transformée par son Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, le Professeur Awa Marie Coll SECK, en un soi-disant centre de formation avicole. Conséquence, depuis lors, aucun malade mental errant n’a pu être pris en charge malgré l’existence de tous les moyens pour éradiquer ce vaste fléau national. 

Heueusement que Dieu est juste, Lui qui nous a choisis en l’an 2000 pour défendre les droits et intérêts de ces malades mentaux errants. Là, c’est juste pour faire comprendre au Président Macky SALL, que rien absolument ne pourra nous empêcher d’atteindre un jour nos objectifs consistant à retirer ces concitoyens de la rue, pour le grand bonheur des populations. Autrement dit, qu’il le veuille ou pas, nous nous occuperons bien de ces individus ne jouissant pas de toutes leurs facultés mentales, avec ou sans lui, puisque son pouvoir n’est que temporaire. 

Rufisque, le 23 octobre 2016
Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) – Tel: 77 550 90 82 – 70 745 88

In the Spotlight

JAMRA et DARUL KHURANN réclament un Référendum pour la peine de mort

by bishba in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

A l’occasion de la Présidentielle américaine du 08 novembre 2016 (Trump/Clinton), trois Etats avaient saisi l’occasion pour organiser des consultations, afin de permettre à leurs administrés de se prononcer démocratiquement sur l’opportunité du rétablissement de [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*