APPEL A LA DEMISSION DU MINISTRE DE L’INTERIEUR Youssou Touré désavoue Amath Suzane Camara

Le coordonnateur  des enseignants de l’Apr s’est désolidarisé des déclarations faites par des membres du réseau, notamment son quasi n°2 Amath Suzanne Camara, s’en prenant au ministre de l’intérieur, le Général Pathé Seck. apr_youssou_toure_3

Youssou  Touré a invité ses camarades à plus de solidarité  par rapport au gouvernement et lancé un appel à tous les acteurs politiques pour des concertations en vue  d’une réconciliation nationale. C’était en marge d’une  conférence organisée, ce samedi,  par le réseau des enseignants de l’Apr de Rufisque, sur le thème « Pour une politique de rupture du Pdef au Paquet : enjeux et perspectives

«Le Réseau national des enseignants de l’APR n’a jamais demandé le départ du Général Pathé Seck du ministère de l’Intérieur» Le coordonnateur national du Réseau des enseignants de  l’Alliance pour la république (APR), dégage  la responsabilité  de son organisme par rapport aux déclarations  faites par Amath Suzanne  Camara, invitant  le ministre de l’Intérieur  à se démettre suite  à l’affaire  de trafic de drogue  présumé  dans la police. Youssou Touré était   à Rufisque  où le  réseau départemental  des enseignants  de l’Apr tenait  une conférence sur les enjeux du PAQUET ( Programme  d’appui à la  qualité , à l’équité  et à la transparence qui a pris le relais du Pdef.

Selon Youssou Touré,  la   structure qu’il coordonne  n’a jamais demandé le départ du Général Pathé Seck du ministère de l’Intérieur, précisant  qu’il s’agit là d’une prérogative constitutionnelle du président de  la République  à qui revient le droit de choisir les hommes et les femmes avec lesquels il veut travailler. «Il revient au président de la République et à lui tout seul d’apprécier de l’opportunité de nommer aux fonctions civiles et militaires», a tenu a préciser M. Touré. Le ministre conseiller du Président  de sermonner ses camarades en leur  demandant  d’éviter d’émettre des critiques à l’endroit des ministres du gouvernement. «Nous ne devons  pas critiquer l’action  d’un ministre de la République. Nous devons plutôt réfléchir  et apporter des solutions aux problèmes des jeunes, des inondations …»  a-t-il lancé.

Contrairement à son camarade, le coordonateur  du Réseau des enseignants de l’Apr décerne  une motion de félicitations au Général Pathé  Seck mais aussi à tout le gouvernement  d’Abdoul Mbaye. Revenant   sur la revente supposée de la drogue saisie par des responsables de la police sénégalaise, Youssou Touré a expliqué que c’est un phénomène qui n’a pas vu le jour avec l’accession de Macky Sall au pouvoir.

« Macky Sall et son équipe ont trouvé sur place cette drogue. Qu’on ne nous dise pas que c’est maintenant qu’il y a eu cette drogue. Il y a eu dans le passé des pratiques mafieuses que les gens se plaisaient à couvrir, à dissimuler par des complicités actives. De ce point de vue, je crois que c’est une question qu’il faut traiter avec beaucoup de prudence».

Poursuivant  dans ce registre de la tempérance  et de la  concertation, Youssou Touré a aussi invité au dialogue la société civile, les partis politiques notamment ceux membres de la coalition au pouvoir et de l’opposition, pour un maintien de la stabilité politique qui caractérise le Sénégal. Face à la situation du pays, les camarades de Youssou Touré appellent également les acteurs à s’inspirer de la Commission vérité et réconciliation de l’Afrique du Sud pour pérenniser la stabilité  qui caractérise le pays depuis  Senghor.

«Nous, enseignants de l’Apr, lançons un appel à la classe politique et à la société civile. Un parti au pouvoir a besoin d’une opposition très forte et le Président Macky Sall l’a compris et  il est en train de faire appel à toutes les compétences quel que soit par ailleurs leur appartenance politique. Nous pouvons faire mieux que l’Afrique du sud avec son comité vérité et réconciliation»,  a-conclu Youssou Touré.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*