Appel téléphonique de Yulia Skripal : Yulia et Sergei Skripal sont en bonne santé

Emission 60 minutes, Rossiya 1, 5 avril 2018.
 
Viktoria Skripal est la nièce de Sergei Skripal. Elle a enregistré et diffusé sa conversation avec sa cousine.
Source : Russia Insight
 
Traduction : http://sayed7asan.blogspot.f
————-
Retranscription
Yulia : Allo.
Viktoria : Oui ?
Yulia : Allo. Tu m’entends ?
Viktoria : Oui, je t’entends.
Yulia : C’est Yulia Skripal.
 
Viktoria : Oh, Yulka [diminutif de Yulia] c’est toi ! Je reconnais bien ta voix mais je ne comprends pas. Ils t’ont donné un téléphone ?
Yulia : Oui, oui, oui.
 
Viktoria : Dieu merci ! Yulyash, tout va bien pour toi ?
Yulia : Tout va bien, tout va bien.
 
Viktoria : Ecoute, si demain j’ai un visa (britannique), je viendrai te voir lundi.
Yulia : Vika, personne ne te donnera de visa.
 
Viktoria : Je pense aussi. Eh bien…
Yulia : Probablement.
 
Viktoria : S’ils me le donnent, il faut que tu dises si je peux venir te voir, dis que je peux.
Yulia : Je ne pense pas, la situation est tellement compliquée, on verra plus tard.
Viktoria : Je sais, je sais bien.
Yulia : Plus tard, ça se règlera plus tard, tout va bien, on verra plus tard.
Viktoria : C’est ton téléphone ?
Yulia : C’est un téléphone temporaire. Tout va bien, mais on verra ce qui se passe, on avisera plus tard. Tu sais ce qu’est la situation ici. Tout va bien, tout peut être résolu, tout le monde se remet et tout le monde est vivant.
Viktoria : Très bien ! Tout va bien pour ton père?
Yulia : Tout va bien. Il se repose maintenant, il dort. On est tous les deux en bonne santé, il n’y a rien d’irréversible. Je pourrai bientôt sortir. Tout va bien.
Viktoria : Je t’embrasse, mon lapin.

Yulia : Oui, au revoir.

————————-

Sayed Hasan

In the Spotlight

Aimez-vous le visage de la nouvelle Marianne ?

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Ce n’est pas une FEMEN, c’est déjà une réussite La nouvelle Marianne, dévoilée jeudi par Emmanuel Macron est représentée de profil, les cheveux au vent, coiffée d’un bonnet phrygien bardé d’une cocarde et le regard [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*