Après avoir proposé une médiation pénale avec sa victime belge devant un juge : Abdou Aziz Guèye disparaît dans la nature

JusticeIl y a un peu plus d’un mois et demi, Le Quotidien vous relatait l’histoire d’un belge du nom de Dominique Cools, dépouillé de ses biens dans son appartement de Yoff, par deux lutteurs «sous les ordres» d’un nommé Abdou Aziz Guèye.

C’est de guerre lasse que la victime s’était résolue à raconter sa mésaventure dans nos locaux, après dit-il, avoir constaté que son «agresseur» bénéficie de soutiens au sein même de l’appareil judiciaire. Mais depuis, il y a eu beaucoup de rebondissements dans cette affaire. Le présumé escroc, qui était sous le coup d’un mandat d’arrêt, avait en effet été finalement arrêté et déféré au parquet.

Seulement, Abdou Aziz Guèye ne voulait pas être placé sous mandat de dépôt, raison pour laquelle, il avait proposé une médiation pénale, à laquelle avaient assisté son avocat, celui de la partie civile et même la victime.

Selon nos sources, M. Guèye s’était engagé devant le juge, à rembourser les douze millions que lui réclame sa victime Dominique Cools. Et séance tenante, a-t-on appris, il a remis 4 millions de francs Cfa en espèces, deux autres chèques de 4 millions de francs à retirer sur un délai relativement court, en plus de promettre un véhicule de marque Bmw, immatriculé en Gambie, comme garantie. C’est suite à ces engagements et à la bonne volonté dont il a fait montre, que le sieur Guèye a pu éviter Rebeuss. C’était il y a un peu moins de trois semaines.

Cependant, depuis cette date, le présumé escroc a disparu dans la nature. Non seulement il n’a pas respecté les engagements pris devant un juge, mais il reste injoignable sur son téléphone portable et n’est pas non plus à son domicile de Yoff.

Sa victime que nous avons pu joindre, a confirmé les informations du journal Le Quotidien, tout en étant convaincu que Abdou Aziz Guèye est sorti du territoire sénégalais, au lendemain de cette fameuse médiation pénale. Nos interlocuteurs eux n’ont ni confirmé ni infirmé cette «fuite» de Guèye, mais réitèrent la «volonté» de la Justice de le «traquer» et de le mettre «hors d’état de nuire.»

Pour rappel, Abdou Aziz Guèye avait réagi, suite aux accusations d’escroquerie de Dominique Cools, dans ces mêmes colonnes et voilà ce qu’il avait dit : «Je ne veux pas répondre à ce Monsieur (Cools), je n’ai pas son temps. Il est en train de courir après les journalistes, pour leur raconter cette histoire cousue de fil blanc. Tout ce qu’il a dit est archi-faux ! Moi, je suis un chef d’entreprise avec plus de 40 employés, qui a d’autres chats à fouetter plutôt que de m’attarder sur ces accusations…(…) Moi voleur ?

Cet homme raconte des histoires. C’est moi qui l’avais hébergé dans mon appartement, mais j’ai fini par le mettre dehors, parce qu’il n’avait plus de quoi payer (…) C’est aussi des mensonges s’il dit que je fais l’objet d’un mandat d’arrêt. Je suis bien à Dakar même si j’ai voyagé à deux reprises durant ce mois. C’est moi d’ailleurs, qui devais porter plainte, pas lui.» Depuis quelques semaines en tout cas, il demeure injoignable…

 Aly FALL

alyfall@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*