Après le camp Juppé, les proches de Fillon refusent «le comité des vieux cons»

PHO026d77ac-792b-11e4-9a01-8882ee6143f0-805x453LE SCAN POLITIQUE – Pour l’heure, seul Dominique de Villepin a accepté le principe de cette proposition du nouveau président de l’UMP.
Alain Juppé et François Fillon travaillant de concert avec Nicolas Sarkozy pour construire un nouvel UMP? «Ça m’étonnerait», répondait Edouard Philippe, proche du maire de Bordeaux dimanche sur BFM TV. Invité ce matin sur France culture, le député ironise sur l’intérêt dont Dominique de Villepin a fait part pour l’offre de Nicolas Sarkozy: «C’est la première fois qu’une couleuvre ressemble à un croc de boucher». Pour l’heure, l’ancien chef du gouvernement sous Jacques Chirac est le seul à avoir donné son accord à sa participation à un comité d’anciens premiers ministres.
Dimanche, Le bras droit d’Alain Juppé, Gilles Boyer à lui aussi écarté cette idée et critiqué le principe même d’un comité» d’ancien premiers ministres: «Le Bureau Politique élu, dont les anciens PM sont membres de droit, est la seule instance de gouvernance légitime». Le probable adversaire de Nicolas Sarkozy en vue d’une primaire en 2016 n’entend pas se laisser reléguer au second plan dans un comité «d’anciens».
Nouveau coup dur ce lundi matin, c’est le camp Fillon qui laisse entendre qu’il ne rejoindra pas «le comité». Selon RTL l’entourage de l’ancien premier ministre craint également le piège: «Il nous présente un comité des vieux sages pour en faire le comité des vieux cons». Un autre ajoute: «Il décroche Dominique de Villepin de son croc de boucher pour nous tendre un piège. On n’est pas obligé de foncer dedans», juge un filloniste.
Selon RTL, Nicolas Sarkozy aurait également tenté d’intégrer le président UMP du Sénat Gérard Larcher, ainsi que le nouveau président de l’association des maires de France, (…)

Le Figaro

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*