Après ses déclarations "fracassantes" : le député Imam Mbaye Niang et ses collègues volent au secours de Moustapha Diakhaté

Moustapha Diakhaté SourireAprès son souhait de suppression du ministère de la promotion de la bonne gouvernance qui a quelque peu empesté l’atmosphère politique, les députés de section de lutte anti-corruption ont volé au secours de leur collègue, Moustapha Diakhaté . Ils l’ont dit dans un communiqué.

Réuni à  Saly du 14 au  15 Juin 2013 le Réseau des Parlementaires de Lutte Contre la Corruption qui regroupe toutes les familles politiques présentes à l’assemblée nationale, a examiné une série de projet  lié à la nécessité de la promotion de la bonne gouvernance  et d’activité liées à leurs engagements dans la gouvernance sobre et vertueuse.

Le réseau  a salué toutes les initiatives prises au niveau de l’exécutif et de la justice et réaffirme sa détermination à porter ses contributions pour consolider cette dynamique.

Le réseau a mis en place un groupe de travail pour finaliser son plan d’action pour la période2013 2017. Il se félicite de la forte présence de ses membres et  se réjouit de la  collaboration du forum civil et de OSIWA.

Concernant les propos attribués au président du Groupe Bennoo Bokk Yaakaar relatifs au Ministère de la Bonne Gouvernance,  les membres du réseau tiennent à préciser que ces propos ont été sortis de leur contexte et interprétés de manière abusive.

En effet, les participants à la réunion peuvent témoigner que l’intervention  du président Moustapha DIAKHATE qui n’avait aucun caractère personnel visait plutôt à hisser la  réponse institutionnelle pour porter la politique nationale de promotion de la bonne gouvernance, à un niveau englobant les trois pouvoirs ce qui d’après lui nécessitait la mise en place d’une haute autorité indépendante.

Fait à Saly le 15 JUIN 2013
Le Réseau APNAC/Section Sénégal
Le président Honorable Député  IMAM MBAYE NIANG

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*