Après six mois d’absence Jules Ndéné au bercail pour mener le combat politique

Ayant annoncé récemment son retour au bercail, après prés de six mois d’absence pour des raisons d’études en Angleterre, Souleymane Ndéné Ndiaye a foulé le sol de la capitale, hier soir. Il vient ainsi poursuivre ses actions politiques pour le compte du Pds, aujourd’hui affaibli par la traque de ses plus vaillants responsables. JULES ndènè

La dernière en date, celle du coordonnateur des cadres libéraux, Abdoul Aziz Diop, inculpé mardi dans le cadre de l’enquête sur la gestion du Plan Jaxaay. Ce retour semble ne pas faire que des heureux. En effet, hier, des libéraux se sont rencontrés aussitôt après l’annonce de l’arrivée de l’enfant de Guinguinéo. Ils l’attendent de pied ferme, d’autant qu’il se susurre que Macky ne rechignerait pas à l’enrôler.

Il avait récemment annoncé son retour au pays pour venir mener le combat politique. Souleymane Ndéné Ndiaye a lié l’acte à la parole. Après six mois à Londres, en Angleterre, il a foulé, hier soir, le sol de Dakar. Le dernier chef de gouvernement de Me Wade dit avoir pris le temps nécessaire pour faire son introspection. «Six mois d’une réflexion que j’ai, la plupart du temps, partagée avec mes compatriotes. Il est venu le temps de revenir à l’Action Politique. Avec modestie et détermination. Ecouter. Entendre. Comprendre», a-t-il informé.

Cependant, de sources concordantes, Souleymane Ndéné Ndiaye a été convaincu par le chef de file du Pds, en l’occurrence, Me Wade, au sortir de leur rencontre, les semaines dernières, à Versailles. «Il a été mandaté par le secrétaire général national du Pds pour venir gérer le Pds, aujourd’hui, en déroute et dont les responsables sur place font l’objet de traque dans le cadre de l’enquête sur les détournements de deniers publics», précisent les mêmes sources.

Ainsi, en attendant d’aller siéger à la Cour pénale internationale (Cpi) qu’il a intégrée, après avoir participé au séminaire organisé par ladite cour, les 15 et 16 octobre derniers, mais aussi, à la formation qui s’est tenue en trois jours à La Haye et qui portait sur les crimes, Souleymane Ndéné Ndiaye a ramolli l’ardeur de ses proches dont Youssou Diallo qui optent pour la création d’une formation politique.

Le maire de Guinguinéo qui est toujours membre du Pds, compte mener la bataille dans ce parti, aujourd’hui, affaibli par la convocation et l’inculpation de ses responsables sur la traque des biens supposés mal acquis ou sur le détournent de deniers publics. Selon certaines indiscrétions, à l’annonce de l’arrivée de Ndéné Ndiaye, des libéraux se sont retrouvés pour, dit-on, statuer sur son cas.

Ce qui montre, une fois de plus, que la guerre intra-libérale fera rage. Quant on sait que des responsables libéraux, à l’image de Doudou Wade, avaient vertement accusé Souleymane Ndéné Ndiaye de les avoir abandonnés, au moment où le parti était dans des situations difficiles, suites aux convocations tous azimuts de ses responsables, dont une bonne partie croupit entre la Mac de Rebeuss et le Cap Manuel.

Sekou Dianko DIATTA

In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*